Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Conseils d’experts
Personnes privées

Les conseils de Sascha Steiner sur l’éducation du chien

On ne peut pas éduquer correctement son chien sans connaître sa personnalité et son comportement: le dresseur de chiens professionnel Sascha Steiner nous explique à quoi faire attention.

7 août 2014, texte: Sascha Steiner, photo: iStock

Un chien
Pour comprendre son chien, il faut connaître son caractère et son comportement: l’expert canin Sascha Steiner nous donne quelques astuces.

Les chiens s’attendent à ce que leur maître leur impose des règles.

Une tâche centrale d’un propriétaire de chien est d’imposer des limites, car une vie sans règles fixes mène très vite à la perte d’orientation et l’incertitude chez l’animal. Il faut une relation clairement structurée entre chien et maître, indispensable à l’ordre social.

L’organe le plus important du chien est sans doute son nez.

C’est pourquoi les chiens considèrent avant tout ce qu’ils sentent, et non ce qu’ils voient. Cela ne sert à rien de crier contre son chien: il réagit bien à l’énergie et à l’odeur – mais pas aux paroles! Les chiens communiquent par l’odorat, le langage corporel et l’énergie. On ne peut JAMAIS mentir à un chien sur nos émotions humaines.

Les chiens sont des animaux sociaux.

Lorsque l’homme – le chef de meute préféré – ne veut ou ne peut prendre la tête du groupe, les comportements dominants et instables prennent le dessus. Les chiens ne se prennent jamais pour des humains, contrairement à ce que pensent souvent leurs propriétaires. Ils sont très heureux de rester chiens! Dans le monde canin, on est soit stable ou instable, soit un meneur soit un suiveur.

Les chiens vivent dans l’instant.

Ils ne ruminent pas le passé et ne se soucient pas de l’avenir. C’est pourquoi ils n’ont pas de mal à abandonner un comportement «instable», à condition qu’on le leur permette.

L’obéissance du chien doit être parfaite à la maison, car si elle ne fonctionne pas à l’intérieur, elle ne risque pas de fonctionner en plein air. Il est donc indispensable d’exercer régulièrement son autorité à la maison. Ce «contrôle des mouvements» peut consister à interdire au chien certaines parties de la maison, ou à le faire regagner son panier dès qu’on le lui ordonne.

Le déroulement optimal d’une journée de dressage d’un chien est le suivant (dans l’ordre):

  1. Dépenser son énergie (promenade, jeux…)
  2. Obéissance (contrôle des mouvements, retour au panier…)
  3. Démonstration d’affection.
Sascha Steiner

L’expert

Sascha Steiner (37 ans) a une for- mation de dresseur de chiens à problèmes; depuis sept ans, il est à son compte comme «expert canin (Dogprofi)». Au centre de son métier, la résolution des problèmes et l’éducation individualisée des chiens, toujours sans violence. Dans le Blog Helvetia (en coopération avec Helvetia Autriche), Sascha Steiner nous donne des conseils sur l’éducation des chiens – pour aider les propriétaires, mais aussi leurs compagnons à quatre pattes.

www.dogprofi.at

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles