Cookie Disclaimer

Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Conseils d’experts
Véhicules & voyage
Personnes privées

Rouler en hiver avec des pneus d’été – l’assurance paie-t-elle?

Celui qui roule en hiver avec des pneus d’été risque de la toile froissée, ce qui peut vite coûter cher. Par exemple quand le conducteur glisse sur une rue enneigée et finit dans un magasin. Dans un tel cas, l’assurance paie-t-elle?

28 janvier 2015, Texte: Hansjörg Ryser, photos: iStock

Rouler en hiver avec des pneus d’été: Cela peut avoir des conséquences indésirées, y compris en termes d'assurance.
Rouler en hiver avec des pneus d’été: Cela peut avoir des conséquences indésirées, y compris en termes d'assurance.

Cet hiver, vous n’y couperez pas. Depuis toujours, Dame Nature étend son blanc manteau où bon lui semble – malheureusement aussi sur les routes. Il n’est pas malin de rouler en pneu d’été et de ne pas préparer sa voiture pour l’hiver. La voiture peut très bien déraper sur une route enneigée et finir sa course dans un magasin. Vous avez causé un sinistre à votre véhicule et au magasin. Heureusement, personne n’est blessé. Le sinistre à la voiture est couvert par l’assurance casco, et celui au magasin par votre assurance responsabilité civile véhicule à moteur.

L’assurance peut réduire les prestations

Maintenant, reste à savoir si l’assurance prendra en charge l’intégralité du sinistre ou si son auteur devra en assumer une partie. En fonction des circonstances de l’accident et de l’état du véhicule – ce qui inclut aussi les pneus – votre comportement peut être considéré comme relevant de la négligence grave. Parmi les critères de la négligence grave figure le retrait de permis. Dans un tel cas, vous devez prendre en charge une partie du sinistre si vous n’avez pas inclus, dans votre assurance auto, une assurance complémentaire couvrant les négligences graves.

En l’absence d’une telle assurance complémentaire, l’assurance peut décider, après examen du cas de sinistre concret, de réduire la prestation de l’assurance casco, voire de vous la refuser complètement. S’agissant de la responsabilité civile, elle jouera pour couvrir les coûts du propriétaire du magasin lésé, mais engagera contre vous un recours et vous facturera une partie des coûts.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles