Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Tirage au sort - Helvetia fête ses 160 ans

Célébrez avec nous et gagnez de superbes prix.

Participer maintenant
Conseils d’experts
Sport
Personnes privées
Responsabilité & droit

Les assurances pour chevaux et cavaliers

Qui est responsable lors d’accidents avec des chevaux – le propriétaire ou le cavalier? Comment l’équipement coûteux est-il assuré? Roland Bösch, expert en assurance d’Helvetia, répond aux questions de sport équestre et conseille sur les assurances pertinentes pour les propriétaires de chevaux, les cavaliers et leurs proches.

28 février 2017, texte: Sandra Biraghi, photo: iStockphoto.com / wundervisuals

Une cavalière pose affectueusement sa main sur l’encolure du cheval.
La Suisse compte près de 75’000 chevaux et 23’000 poneys. L' expert d’Helvetia donnes des conseils sur les assurances à souscrire dans le domaine du sport équestre.

Les chevaux sont des animaux craintifs. Si un cheval panique, il peut causer d’importants dégâts avec ses quelque 500 kilos. S’il cogne une voiture en stationnement avec son sabot par exemple, c’est le cavalier qui engagera son assurance responsabilité civile privée, qu’il soit ou non propriétaire du cheval, à condition bien entendu qu’il maîtrise l’équitation et respecte les autres règles (de circulation) usuelles. S’il se passe quelque chose alors que le cavalier galope sur une route commerçante très fréquentée, cela sera considéré comme une faute grave et il subira, le cas échéant, une réduction de prestations s’il n’est pas couvert par une assurance complémentaire adéquate en responsabilité civile privée.

Le cheval se blesse – qui en paie les frais?

Si le cheval se blesse au cours d’un accident, la conséquence est différente selon que le cavalier est le propriétaire du cheval ou non. «Si le cheval appartient à un tiers, le supplément Locataire ou emprunteur de chevaux de tiers entrera dans le cadre de la responsabilité civile privée du cavalier amateur», déclare Roland Bösch, responsable assurances clients privés chez Helvetia. Il recommande ce supplément à tous les cavaliers qui ne possèdent par leur propre cheval. Helvetia prendra en charge les frais de guérison pour le cheval (en fonction de la somme d’assurance choisie) après déduction de la franchise, ainsi que la perte de revenu attestée (en fonction de l’indemnité journalière convenue) qui en résulte pour le propriétaire.

Assurance maladie pour cheval

«Dans le cadre des conditions d’assurance, les propres animaux domestiques – chevaux inclus – sont considérés comme des choses et peuvent être assurés par l’assurance inventaire du ménage», déclare Roland Bösch. Pour les frais de guérison du cheval de selle, le propriétaire souscrit une assurance complémentaire pour frais de traitement après accident ainsi qu’une assurance maladie pour chevaux. Roland Bösch recommande vivement ce supplément: «En tant que copropriétaire d’un cheval, je sais par expérience que ces animaux sont particulièrement exposés au risque de blessures», déclare-t-il. «Et ces blessures se produisent non seulement en promenade, mais également dans l’écurie, dans les prés ou en déplacement en véhicule pour chevaux», poursuit-il.

Des voleurs dans l’écurie

Les accidents peuvent coûter cher aux propriétaires de chevaux, mais aussi les vols ou les dégâts matériels. Les équipements de leurs proches, tels que brides ou selles sur mesure, sont coassurés par une assurance inventaire du ménage. Les cavaliers amateurs comptent sur leur supplément d’assurance dans le cadre de la responsabilité civile privée lorsqu’ils se font dérober l’équipement emprunté durant la durée de location d’un cheval de tiers. Si le vol concerne un cheval, le propriétaire est indemnisé au prix du marché.

L’assurance pour frais de traitement après accident de chevaux de course couvre aussi partiellement les incidents lors de tournois. Pour déterminer précisément les types de dommages couverts ou les assurances les plus appropriées, mieux vaut se fier au cas par cas à son conseiller en assurance. Une règle s’applique à tous les passionnés de cheval – sportifs de haut niveau ou amateurs. Cela vaut la peine de bénéficier d’un conseil complet pour être bien couvert en cas d’accident.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles