Cookie Disclaimer

Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Conseils d’experts
Logement & propriété
Personnes privées

Qui paie quand le Natel explose?

Il est régulièrement question dans les journaux de Natels qui explosent. La téléphonie mobile est-elle vraiment dangereuse? L’assurance rembourse-t-elle les dommages? Comment me protéger?

13. mars 2017, texte et photo: Crafft

Un téléphone portable avec une batterie explosée.

Autrefois, le téléphone était relié à un câble à la maison, et quand quelqu’un appelait, il sonnait, et c’était tout. Aujourd’hui, le téléphone est partout et il bipe, émet un crissement, un sifflement ou un son strident, clignote, vibre et joue les derniers tubes à la mode dès qu’il y a du nouveau. Et parfois aussi, il éclate. Cela a encore été le cas récemment: «L’horreur pour Fanny (18 ans): son Natel explose dans la poche de son pantalon», titrait encore «Blick» début juillet. La jeune fille, apprentie chez un peintre à La Chaux-de-Fonds (NE), raconte avoir entendu une détonation semblable à celle d’un feu d’artifice. Soudain, elle a eu très chaud à la jambe et ses vêtements ont pris feu. Fanny Schlatter a souffert de brûlures au troisième degré à la cuisse droite. C’est la batterie qui était en cause: elle s’était enflammée spontanément.

Explosion dans la poche de chemise

Quelques jours plus tard, il arrive la même mésaventure à Erhat Kurtishi (27 ans) à Heerbrugg (SG). Son Natel a explosé dans sa poche tandis qu’il se rendait en scooter à la piscine, comme l’a rapporté en exclusivité «20 Minutes». Heureusement, son tube de crème solaire s’est retrouvé percé et la crème, en coulant, a éteint le feu. De nombreuses rumeurs font état sur Internet de tels accidents avec des téléphones mobiles: en Inde, un jeune homme de 23 ans aurait payé de sa vie un appel téléphonique; son mobile aurait explosé pendant la conversation. L’onde de choc suite à l’explosion de la batterie aurait transpercé les côtes et le cœur d’un chinois de 22 ans. Une finlandaise de 24 ans aurait été gravement blessée en tentant de recharger sur le secteur son Natel auparavant tombé par terre. Un sud-coréen aurait été retrouvé mort mercredi matin à son bureau; l’arme du crime: son téléphone mobile, retrouvé fondu dans la poche de poitrine de sa chemise.

Prudence avec les batteries bon marché

Qu’y a-t-il de vrai dans ces histoires? Est-il vraiment risqué de porter un mobile sur soi?
Le fait que des batteries défectueuses ou de mauvaise qualité peuvent surchauffer n’est pas nouveau. Ces dernières années, de nombreux ordinateurs portables et appareils photos numériques ont été rappelés par les fabricants, le contrôle de la qualité n’ayant visiblement pas fonctionné. C’est en 2003 qu’on a rapporté pour la première fois en Europe des cas de batteries de Natels dégageant de la fumée, brûlant et explosant. Des batteries à bas prix de mauvaise qualité ont été identifiées comme étant la cause de ces accidents, suite à quoi certains fabricants de Natels ont apposé des hologrammes adhésifs sur leurs batteries originales.

Un court-circuit dans le boîtier

Les accidents restent extrêmement rares. Ils sont dus à des batteries nickel-métal-hydrure en surchauffe ou à des batteries lithium-ion défectueuses, ce dernier type de batteries étant de plus en plus présent dans l’électronique pour le divertissement et la communication. Quand les particules métalliques microscopiques sont souillées lors de la fabrication, un court-circuit risque de se produire entre les cellules d’énergie sur la membrane. Des températures pouvant atteindre 140 degrés ont été mesurées, assez pour faire fondre le boîtier et déclencher un incendie. Un court-circuit est également possible quand le téléphone mobile tombe par terre et que des pistes conductrices ou des contacts sont cassés.

Mieux vaut être prévoyant

Qui paie quand un téléphone mobile explose? «Il n’est pas nécessaire de souscrire une assurance spécifique», nous rassure Romano Simeon, expert des sinistres de l’Helvetia. «Toutes les assurances choses prennent en charge dans le cadre de la couverture incendie les dommages dus à une explosion, un incendie ou au roussissement. Le plus souvent, il ne s’agit pas d’explosions, comme on peut lire dans les médias, mais d’une surchauffe de la batterie qui a déclenché des dommages d’incendie ou de roussissement. «La couverture est la même dans les deux cas.» Pour les dommages corporels, c’est d’abord l’assurance-accident qui intervient. Les dommages occasionnés aux vêtements, aux sacs et au mobilier sont pris en charge par l’assurance inventaire de ménage ou bâtiment. Pour les dommages aux véhicules, c’est l’assurance véhicules à moteur qui est sollicitée. Si des tiers sont concernés, la responsabilité civile privée intervient. En outre, il est dans tous les cas conseillé de faire valoir auprès du vendeur ou du fabricant les éventuels droits (liés à la garantie) dans le cadre de la responsabilité concernant le produit.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles