Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Conseils d’experts
Logement & propriété

Tremblements de terre en Suisse: comment s’assurer

Dans la nuit du 6 mars, un tremblement de terre a secoué la Suisse centrale. Au Klausenpass, le service sismologique fédéral a relevé un des tremblement les plus puissants des dernières années. Or en Suisse, les dommages dus à de tels cataclysmes ne sont pas suffisamment couverts.

7 mars 2017, Texte: Hansjörg Ryser, photo: Flickr / gato-gato-gato

Ambiance funeste au Klausenpass.
Ambiance funeste: Dans la nuit du 6 mars 2017, la terre a tremblé dans toute la Suisse; l’épicentre du séisme se trouvait entre Linthal (GL) et le Klausenpass.

À 4,6 sur l'échelle de Richter, le tremblement de terre en Suisse centrale n'était heureusement pas assez puissant pour causer des dommages substantiels. Néanmoins, cela a rappelé aux Suisse que leur pays n'est pas à l'abri de tels cataclysmes, et que leur potentiel de destruction est considérable. Or ce risque n'est toujours pas assez couvert en Suisse: comme les tremblements de terre ne sont pas considérés comme des sinistres naturels, l'assurance bâtiment n'intervient pas en cas de séisme.

Ces dernières années, il y a eu quelques tentatives parmi les politiques pour introduire une assurance nationale contre les tremblements de terre; mais elle ont toutes fait long feu. Les assurances bâtiment cantonales ont certes constitué un pool commun, mais celui-ci n'est abondé que de deux milliards de francs et n'intervient qu'en cas de séisme de force 7 ou plus. L'assurance bâtiment du canton de Zurich comporte en outre une assurance qui couvre les dommages aux bâtiments jusqu'à concurrence de 1 milliard de francs si le montant du sinistre dépasse 50'000 francs.

On peut assurer sa maison séparément contre les dommages dus aux tremblements de terre. Helvetia propose à cet effet une assurance complémentaire. Dans les cantons qui n'ont pas d'assurance bâtiment cantonale, les cantons dits «Gustavo», cette assurance peut être souscrite dans le cadre de l'assurance incendie d'Helvetia. Dans tous les autres cantons, cette assurance est offerte en complément à l'assurance dégât des eaux privée. L'assurance inventaire du ménage d'Helvetia offre également un complément contre les tremblements de terre.

L'exception est le canton de Bâle-Campagne, où la Banque cantonale a mis en place une solution spécifique, en coopération avec Helvetia et d'autres partenaires. Ici, toutes les hypothèques de la Banque comprennent automatiquement une assurance tremblements de terre.

Assurance tremblement de terre

Depuis 2003, Helvetia propose une assurance tremblement de terre facultative, en coopération avec l’Association des propriétaires fonciers (APF) et son partenaire HIS Solutions AG. Pour en savoir plus sur l'assurance tremblement de terre ou demander un devis, consultez le site web de HIS Solutions ou de l'APF.

Plus d'informations

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles