Cookie Disclaimer

Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
  • Menu
  • Notre profil










Conseils d’experts
Personnes privées
Responsabilité & droit

Bloqués par la neige – quelle couverture?

Nous sommes dans notre maison de vacances, isolés du monde, et ne pourrons rentrer chez nous que dans trois jours. D’ici là, notre cabinet dentaire doit rester fermé. Que prend en charge l’assurance?

29 janvier 2018, auteure: Hansjörg Ryser, Foto: iStock

Une cabane en bois repose sous une épaisse couche de neige. En arrière-plan, on aperçoit des montagnes enneigées.
Cet hiver, beaucoup de vacanciers ont dû prolonger leurs vacances contre leur gré. Une question se pose: quels frais l’assurance prend-elle en charge?

Comme vous, beaucoup de vacanciers dans les Alpes ont dû prolonger leurs vacances contre leur gré cet hiver, car la neige les a empêchés de rentrer comme prévu. Si en tant que client privé, vous avez souscrit une assurance assistance, celle-ci prend en charge les coûts relatifs à ce séjour prolongé à concurrence d’un certain montant. Si au contraire vous ne pouvez pas partir en vacances, la plupart des assurances vous rembourseront les frais d’annulation en guise de geste commercial, tout comme les frais supplémentaires dus au voyage retardé. En principe, l’annulation n’est couverte que si le voyage est annulé suite à une avalanche ou à tout autre évènement naturel.

Si vous devez voyager en hélicoptère car les routes sont bloquées et que le réseau ferroviaire est suspendu en raison du risque d’avalanches, les coûts sont généralement eux aussi pris en charge par l’assurance assistance à hauteur du montant assuré. Cependant, les vols doivent être organisés par un organisme officiel: vous ne pouvez pas réserver un hélicoptère de votre propre initiative.
La prise en charge des coûts découlant de l’interruption d’exploitation de votre cabinet dentaire dépend de votre assurance. En principe, ce n’est pas un dégât matériel qui en est la cause. C’est pourquoi l’assurance correspondante ne verse aucune indemnité pour compenser la perte de revenu.

Certaines assurances comme Helvetia proposent cependant une couverture complémentaire dans les cas où une déviation de la circulation ordonnée par l’administration rend l’accès à l’entreprise impossible. Cependant, cette prestation n’est engagée qu’après un certain délai à compter du sinistre.
Si vous avez des employés qui ne peuvent travailler parce que le cabinet doit rester fermer, il vous faudra payer leur salaire. En revanche, si vos employés ne peuvent se rendre au travail car ils sont bloqués dans leur lieu de villégiature, vous n’êtes pas tenu de leur verser un salaire pendant cette période. Ils ne peuvent prendre des jours de vacances puisque la finalité de leur absence n’est pas le repos. Cette absence est donc considérée comme un congé non rémunéré.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres histoires