Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Tirage au sort - Helvetia fête ses 160 ans

Célébrez avec nous et gagnez de superbes prix.

Participer maintenant
Conseils d’experts
Entreprises
Prévoyance & santé

PME: planifier la prévoyance pour la succession

En tant que chef d’entreprise, vous devriez penser suffisamment tôt à votre succession. La stratégie à choisir varie en fonction de la solution de succession: transmission au sein de la famille ou vente. Il convient donc de réfléchir suffisamment tôt à la succession et à la prévoyance.

27 septembre 2018, texte: Mirjam Arnold, photo: Helvetia

Sur la photo, on voir deux hommes parler de l'entreprise.
Un chef d’entreprise devrait planifier la transmission de sa société suffisamment tôt pour avoir le temps de mettre de l’argent de côté pour sa prévoyance.

Le thème de la succession n’est pas sans susciter des émotions chez le propriétaire d’une entreprise. L’idéal est de pouvoir régler la succession au sein de sa propre famille. Plusieurs questions se posent à cet égard: comment le junior peut-il financer l’entreprise? Quels dédommagements recevront les enfants qui ne travaillent pas dans l’entreprise? Et comment le/la propriétaire finance-t-il/elle sa retraite bien méritée? Il est important que les propriétaires se penchent sur ces questions suffisamment tôt.

Investir, investir, investir

Dans les premières étapes, les entrepreneurs investissent en règle générale tout leur argent dans l’entreprise. Tout d’abord, pour pouvoir financer l’entreprise et ensuite pour des raisons fiscales. L’entreprise devient pour ainsi dire la caisse de pension. Mais à partir d’un certain moment, il vaut la peine de ne plus investir uniquement dans l’entreprise, mais de penser également à la prévoyance.

Perspective à long terme et éventuel changement de stratégie

Au plus tard à partir de l’âge de 50 ans, un chef d’entreprise devrait s’occuper de l’avenir de sa PME: souhaite-t-il vendre son entreprise ou la léguer à un membre de la famille?

Vente de l’entreprise

Si le propriétaire de l’entreprise veut vendre son affaire, il peut continuer à y investir directement une grande partie de son argent. Il en tirera les bénéfices à la vente de la PME.

Transmission au sein de la famille

Si, par exemple, le propriétaire souhaite léguer son entreprise à son fils, il devrait régler la transaction en temps opportun. Plus tôt il prend sa décision concernant une solution de prévoyance, plus il amasse de l’argent pour plus tard Il est donc probable que le junior ne doive pas rembourser à son père la valeur réelle de l’entreprise, voire qu’il n’ait rien à lui verser car ladite valeur est assurée par sa caisse de pension. On peut dans ce cas envisager un paiement compensatoire pour la fratrie qui ne participe pas à l’entreprise, dans un délai de dix ans par exemple. La situation serait ainsi réglée pour tous les membres de la famille concernés.

Le successeur aux commandes

Le fils devrait réfléchir aux éléments suivants lors de la reprise de l’exploitation, et prendre des décisions mûrement réfléchies.

  • Relations avec les personnes clés: les employés contribuent au succès d’une entreprise. Ils se sentent souvent liés à un patron. En tant que futur chef, il faut réfléchir à la manière de reprendre les collaborateurs, comment les approcher et tenir compte de leurs attentes.
  • Infrastructure: le nouveau propriétaire doit décider quels sont les processus habituels éprouvés à conserver et quels domaines doivent être modernisés le cas échéant.
  • Conception du risque: en fonction des plans, il faut élaborer une nouvelle conception du risque et, le cas échéant, adapter les assurances choses.

Assurance complète

Se charger intégralement soi-même de la prévoyance professionnelle exige un grand savoir-faire et génère une charge administrative importante. Grâce au modèle d’assurance complète, Helvetia sécurise votre prévoyance du personnel, laquelle reste flexible, transparente à un coût avantageux.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet