Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Conseils d’experts
Responsabilité & droit

Protection juridique #19: fausses promesses

Tranquillité et vue dégagée sur la mer: c’est avec ces mots que le voyagiste vantait le domicile vacances au sud de la Turquie. Une cliente de Coop Protection Juridique se réjouissait énormément de partir en vacances. Pourtant, la réalité était tout autre.

1 juillet 2018, texte: Petra Huser, photo: Helvetia

Vous voyez une fille avec des lunettes de plongée et un tuba.
Les vacances sont attendues avec impatience… tranquillité et vue dégagée sur la mer. Mais que se passe-t-il quand la réalité est tout autre?

Une cliente de Coop Protection Juridique a passé deux semaines au sud de la Turquie. Soleil, plage, mer: elle se réjouissait depuis des mois. Lorsqu’elle s’est manifestée auprès de Coop Protection Juridique au retour de son voyage, elle était furieuse et loin d’être reposée. L’hôtel était sale, les déchets n’étaient pas retirés et la vue dégagée sur la mer tant promise était en fait un gros mensonge, a raconté la femme.

Important: réclamation sur place

La cliente s’est comportée dans les règles et a réclamé sur place auprès des responsables du voyagiste. Ils ont fait preuve de compréhension et ont tout fait pour améliorer la situation. En vain malheureusement. De retour de vacances, la cliente a écrit un courrier de réclamation au voyagiste en demandant le remboursement de la moitié du coût du voyage de CHF 3000. L’agence de voyages a répondu immédiatement en présentant ses excuses - ils se disaient prêts à rembourser CHF 450. 

Prouver clairement la situation de l’hôtel avec des photos et des témoignages

Le juriste de Coop Protection Juridique a pris contact avec le voyagiste et a insisté pour obtenir un dédommagement à hauteur de CHF 1500. La première réaction n’était pas satisfaisante. Toutefois, le montant proposé a été doublé, mais les CHF 900 étaient encore loin des 50% du coût total exigés. Finalement, le deuxième courrier de Coop Protection Juridique a fourni un accord acceptable pour les deux parties. Les photos présentées concernant la situation de l’hôtel à cette période et la confrontation avec deux autres témoignages de clients de l’hôtel qui avaient vécu la même chose étaient claires. Le voyagiste n’avait aucun moyen d’avancer des arguments contraires.

5 conseils quand l’hôtel n’est pas à la hauteur des promesses:

  1. Déposez plainte impérativement sur place: le voyagiste doit avoir la possibilité d’améliorer la situation.
  2. Fixez à l’écrit la suite du déroulement et d’éventuels accords avec le voyagiste.
  3. Prenez des photos et/ou faites des enregistrements vidéo.
  4. Si possible: notez les coordonnées d’autres clients (témoins) concernés.
  5. A votre retour, réprouvez sans attendre et à l’écrit les lacunes à l’égard du voyagiste et citez le montant du dédommagement exigé.
Petra Huser

Coop Protection Juridique - Petra Huser

Coop Protection Juridique est une partenaire indépendant d’Helvetia. Petra Huser a commencé son activité chez Coop Protection Juridique à un poste d’assistante au sein du service juridique. En 2008, elle est devenue assistante de la direction. Elle est désormais responsable de la communication de l’entreprise.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet