Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Conseils d’experts
Logement & propriété
Personnes privées

Cinq conseils pour la sous-​location

Alors que les vacances commencent, nombreux sont ceux qui en profitent pour voyager et découvrir de nouvelles contrées. Et pendant ce temps-là, leur logement est vite. C’est l’occasion idéale de proposer un hébergement authentique à un autre voyageur, non? Voici cinq conseils clés pour sous-louer tout en bénéficiant d’une couverture adéquate.

28 mars 2018, auteure: Mirjam Arnold, photo: iStock

La photo montre une remise de clés. On voit la porte d’un logement à l’arrière-plan.
Avant la remise des clés, assurez-vous de certains points pour être bien couvert en cas de sinistre si vous sous-louez une chambre ou un appartement.

Ces dernières années, Airbnb a beaucoup gagné en popularité. L’idée de gagner un peu d’argent à côté de son activité principale, par exemple quand on part justement en vacances, peut sembler très intéressante. Si vous envisagez de mettre votre logement à la disposition de tiers, veillez bien à respecter les cinq conseils suivants:

Demandez l’autorisation de votre propriétaire

Il est permis à tout locataire de sous-louer son logement, à condition d’en demander l’autorisation à son propriétaire et que les règles de ce dernier soient respectées.

Qui est responsable?

En tant que locataire, c’est vous qui êtes responsable vis-à-vis du propriétaire en cas de sinistre. Si une vitre est brisée, les frais sont à votre charge.

Une solution judicieuse: l’assurance responsabilité civile

Certains prestataires, à l’instar d’Airbnb, proposent aux hôtes une garantie pour les protéger de ce type de sinistre. Il est cependant judicieux de souscrire une assurance responsabilité civile privée. Celle-ci vous couvre également s’il arrive quelque chose à une personne résidant dans votre logement. De plus, il peut être utile dans ce cas de figure d’ajouter à son assurance responsabilité civile des solutions complémentaires telles que la «renonciation en cas de faute grave» ou la garantie «tous risques».

Mobilier sinistré: évitez les couvertures insuffisantes

La garantie des locataires couvre également le mobilier en cas de sinistre. Dans tous les cas, il est nécessaire de veillez à ce que la somme d’assurance suffisante de votre assurance inventaire du ménage soit suffisante. On a bien souvent tendance à sous-estimer la valeur de ses biens. En cas de couverture insuffisante, il peut y avoir des réductions de l’indemnisation suite à un sinistre.

Location professionnelle

Si vous souhaitez louer une chambre à titre professionnel, il vous faudra faire modifier votre assurance. Pour cela, contactez votre conseiller en assurances!


Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet