Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Herzliche Gratulation!

    Je suis intéressé par
    ?
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact






Questions des lecteurs
Personnes privées
Prévoyance & santé

Lacune de prévoyance à 47 ans: que faire?

Quand la prévoyance se transforme en casse-tête Comment constituer une prévoyance malgré des revenus faibles et des économies modestes?
Quand la prévoyance se transforme en casse-tête Comment constituer une prévoyance malgré des revenus faibles et des économies modestes?
J’ai 47 ans, je suis divorcée, parent unique et gagne moins que le minimum LPP en tant que travailleuse à temps partiel. Cette année et pour la première fois, j’ai été intégrée dans la caisse de pension de mon employeur. Je travaille actuellement sur la base d’un salaire horaire, sans congés payés. Mes économies sont donc modestes. Y a-t-il tout de même des possibilités pour moi en matière de prévoyance vieillesse?
Question posée par Maria S. 16.03.2016

Reto Kleiner
Reto Kleiner, Responsable Key Account Management, Helvetia Assurances
Bâle, 22.03.2016

Chère Madame S,

Beaucoup de personnes sont dans une situation similaire et se préoccupent de ce thème. Rien de tel que la «bonne vieille épargne» pour mettre plus d’argent de côté. Même si les montants sont modestes, je vous conseille de les investir dans la prévoyance liée du pilier 3a. Vous pouvez déduire ces montants de vos impôts dans la limite de 6’768 francs versés annuellement. Le mieux est de convenir d’un rendez-vous avec un conseiller en prévoyance proche de chez vous. Il sera en mesure d’analyser votre situation en détail et d’élaborer avec vous une solution adaptée.

Si votre prévoyance vieillesse venait à ne pas suffire une fois à la retraite, vous avez toujours la possibilité de demander des prestations complémentaires auprès de votre commune de résidence. Ce complément, couplé à la rente de vieillesse AVS et à la petite rente de la caisse de pension devrait vous faire aborder l’avenir avec sérénité.

Bon à savoir: même si vous travaillez sur une base de salaire horaire, vous avez le droit à quatre semaines de congés payés chaque année. En règle générale, un supplément de 8,33% (pour quatre semaines) est ajouté aux salaires des personnes travaillant sur base de salaire horaire. Ce supplément doit être impérativement consigné dans le contrat de travail et apparaître séparément sur le décompte de salaire. Vous êtes qui plus est en droit d’exiger le paiement rétroactif des congés payés non justifiés.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles