Cookie Disclaimer

Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Communiqués aux média
News de Groupe
Informations financières

Helvetia porte pour la première fois ses bénéfices à plus d’un demi-milliard de francs et donne un nouvel élan au secteur de l’assurance grâce à sa stratégie helvetia 20.20

05.03.2018

Informations clés sur l’exercice 2017:

  • Helvetia affiche pour 2017 des chiffres convaincants: le résultat des activités opérationnelles a progressé de 2,2% et s’élève à CHF 502,4 millions.
  • Helvetia a encore renforcé sa capacité de rendement, ce qui se traduit par un excellent ratio combiné (91,8%) dans les affaires non-vie et un résultat opérationnel toujours bon dans les affaires vie.
  • Forte rentabilité dans les nouvelles affaires vie, marge de 1,8% pour les nouvelles affaires.
  • Le volume d’affaires a augmenté à CHF 8 641 millions. La branche non-vie a bondi de 4,3% et les assurances vie modernes préservant le capital de 14,1%.
  • Avec CHF 137,3 millions, Helvetia a dépassé les synergies annoncées suite à l’acquisition de Nationale Suisse et de la Bâloise Autriche.
  • Le Conseil d’administration propose à l’Assemblée générale un dividende de CHF 23 par action, soit à peu près 10% de plus que l’an dernier.
  • La mise en œuvre de la stratégie helvetia 20.20 renforce le cœur de métier, exploite de nouvelles sources de revenus et soutient l’innovation de manière ciblée.
  • En 2017, dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie, Helvetia a développé son cœur de métier à l’aide du Customer Journey d’un client d’assurance, par une approche omnicanale systématique, et l’a enrichi d’innovations numériques, comme la gestion numérique des contrats ou le règlement des sinistres via Chatbot.
  • L’écosystème «Home», qui se base sur MoneyPark, souhaite se positionner en tant que conseiller compétent et indépendant pour toutes les questions relatives au logement, et exploite de nouvelles sources de revenus.

 
«Helvetia a une nouvelle fois enregistré de très bons résultats en 2017. Nous avons tenu nos promesses et sommes très satisfaits du résultat de l’exercice. De plus, la mise en œuvre systématique de la stratégie helvetia 20.20 nous a insufflé une nouvelle dynamique, nous permettant ainsi de donner un nouvel élan au marché de l’assurance», se félicite Philipp Gmür, CEO du Groupe Helvetia.
 
Le résultat des activités opérationnelles se monte désormais à CHF 502,4 millions.
En 2017, Helvetia a augmenté son résultat des activités opérationnelles1 de 2,2% par rapport à 2016, à CHF 502,4 millions après impôts. Fortement impacté temporairement par des effets comptables d’acquisition, le résultat selon les normes IFRS s’est établi à CHF 402,9 millions en 2017, ce qui correspond à une hausse de 7,0% par rapport à l’exercice précédent.
 
Les affaires non-vie suisses restent la pierre angulaire du groupe; meilleure rentabilité des affaires non-vie européennes
Les affaires non-vie et vie ont contribué à la hausse des résultats. Dans les affaires non-vie, Helvetia affiche un très bon résultat actuariel, qui s’est encore amélioré en raison de la progression du volume des primes et d’un meilleur taux de sinistres par rapport à l’exercice précédent. Les affaires non-vie suisses ont une fois de plus convaincu avec un ratio combiné de 83,1%. Il convient toutefois de souligner également les assainissements de portefeuille réussis sur le segment Europe. Helvetia est ainsi parvenue à améliorer la qualité des portefeuilles et à augmenter sensiblement la rentabilité. Ceci se reflète notamment dans l’amélioration réjouissante du ratio combiné net en Europe, qui se monte à 95,4% après un changement de -1,8 point de pourcentage. Toutes les unités de marché européennes ont opéré de manière rentable, en affichant un ratio combiné net inférieur à 100%. Grâce à cette évolution très positive en Europe, le ratio combiné net du groupe est resté au niveau de l’exercice précédent (91,8% contre 91,6% en 2016), malgré des charges nettement plus élevées dues aux grandes catastrophes naturelles (ouragans Harvey, Irma et Maria) sur le segment Specialty Markets. En outre, le secteur d'activité non-vie a profité de la bonne évolution des marchés de capitaux, qui s’est traduite par un résultat des placements plus élevé. Dans l’ensemble, le résultat a progressé de 6,7% pour s’établir à CHF 363,5 millions.
 
Forte augmentation des bénéfices pour les affaires vie
Dans les affaires vie, le résultat des activités opérationnelles s’est établi à CHF 193,1 millions, ce qui représente une hausse de 11,3% par rapport à l’exercice précédent. Les affaires vie ont également affiché un meilleur résultat opérationnel et profité de la bonne performance des marchés financiers. Cependant, les dépenses pour les accroissements des réserves ont légèrement augmenté ainsi que, suite à l’amélioration des revenus des placements, les dépenses pour les participations aux excédents. La marge pour les nouvelles affaires s’est élevée à 1,8%, dépassant ainsi de 0,6 point de pourcentage celle de l’exercice précédent. Cette amélioration a été portée par la vente accrue de produits d’assurance modernes, préservant le capital. Dans les nouvelles affaires, Helvetia est ainsi parvenue à augmenter leur part et celle des purs produits risque, indépendants des taux d'intérêts, à 73% pour les primes uniques et même à 78% pour les primes périodiques.
 
Le résultat des activités opérationnelles du secteur Autres activités a reculé à CHF -54,2 millions en 2017. Les raisons de cette baisse sont, malgré une nette amélioration du résultat technique de la réassurance interne, des frais de financement plus élevés suite au nouvel emprunt hybride lancé au printemps 2017, des placements moins performants, des coûts plus importants en raison d'effets d’acquisition résultant de la participation dans MoneyPark et DL (Defferrard & Lanz), la disparition des effets fiscaux positifs de l’exercice 2016, ainsi que des coûts plus important liés à des prévisions d’investissements dans des projets.
 
Forte croissance pour les affaires non-vie et les solutions d’assurance vie modernes
En 2017, le volume d’affaires s’est élevé à CHF 8 641,3 millions (exercice 2016: CHF 8 512,7 millions), ce qui correspond à une croissance de 0,7% en monnaie d’origine. La croissance est réjouissante en Europe (+2,4% en monnaie d’origine, CHF 2 763,9 millions). Les Specialty Markets ont eux aussi progressé (+15,9% en monnaie d’origine, CHF 899,8 millions). En Suisse, le volume des primes a légèrement chuté (-2,5%, à CHF 4 977,6 millions), principalement en raison d’un effet exceptionnel dans les affaires collectives vie. S’agissant des affaires non-vie, Helvetia affiche une hausse corrigée des effets de change de 4,3%. Dans les affaires vie, elle est parvenue à augmenter très nettement les ventes de solutions d’assurance modernes préservant le capital (+14,1% en monnaie d’origine). La réduction conforme à la stratégie des solutions d’assurance traditionnelles dans les affaires vie individuelles ainsi qu’un effet exceptionnel positif dans les affaires collectives vie suisses l’année précédente ont entraîné une baisse des volumes de 2,4% (en monnaie d’origine) dans les affaires vie.
 
Bon rendement des placements
Par rapport à 2016, le volume des placements a enregistré une hausse de plus CHF 2,5 milliards, s’établissant ainsi à CHF 52,3 milliards. Cette progression est imputable à l’afflux de capitaux de l’activité d’assurance et à des gains de change comptables réalisés notamment sur les actions. Sur les placements financiers et les biens immobiliers, Helvetia a réalisé un résultat avec incidence sur le bénéfice de CHF 1,35 milliard, soit une augmentation de plus de CHF 200 millions par rapport à 2016. Le produit courant a atteint un peu plus d’un milliard de francs. Conformément aux attentes, pour les produits absolus, le rendement direct s’est replié de 2,2 à 2,1%.
 
Une assise financière toujours aussi solide
L’assise financière d’Helvetia demeure toujours aussi solide. Fin juin 2017, le taux SST se situait dans une fourchette comprise entre 140% et 180%.2 Malgré la distribution d’un dividende attractif, les capitaux propres ont grimpé de CHF 4 812,6 millions fin 2016 à CHF 5 229,4 millions. Cette hausse résulte principalement de bénéfices thésaurisés, d’effets de change lors de la conversion des capitaux propres des entités européennes dans la monnaie du groupe, ainsi que de la réévaluation des engagements de prévoyance selon la norme IAS 19. En 2017, le rendement des capitaux propres sur la base du résultat des activités opérationnelles est resté, avec 9,8%, au niveau de l’année précédente (exercice 2016: 9,7%).
 
Des dividendes plus élevés grâce à des objectifs de synergie dépassés
L’intégration des sociétés Nationale Suisse et Bâloise Autriche acquises en 2014 s’est achevée avec succès. Le résultat des activités opérationnelles inclut des synergies avant impôts d’un montant de CHF 137,3 millions (2016: CHF 118,3 millions). L’objectif de CHF 100 à 130 millions prévu à l’origine est donc dépassé.
 
Les actionnaires doivent aussi pouvoir en profiter. C’est pourquoi le conseil d’administration propose à l’Assemblée générale d’augmenter le dividende de CHF 21 par action à CHF 23, ce qui représente une hausse de 10%.
 
Nouvel élan grâce à une mise en œuvre réussie de la stratégie helvetia 20.20
Helvetia est également sur la bonne voie en ce qui concerne l’application de sa stratégie helvetia 20.20. Elle lui permet de renforcer son cœur de métier, d’exploiter de nouvelles sources de revenus et de promouvoir l’innovation de manière ciblée. «Grâce à notre stratégie, nous mettons encore davantage l’accent sur le client, avec ses souhaits et ses besoins. La numérisation nous offre des possibilités entièrement nouvelles en la matière. Le client doit pouvoir décider comment, quand et où il prend contact avec nous», explique Philipp Gmür.
 
Au cours de l’exercice écoulé, l’une des priorités de la mise en œuvre a donc consisté à renforcer le cœur de métier tout au long du Customer Journey d’un client d’assurance, et à l’enrichir par des innovations, notamment dans les domaines du conseil, de la souscription, de la gestion des contrats et du règlement des sinistres. Helvetia a particulièrement développé les possibilités d’interaction numériques avec les clients et renforcé ainsi son approche omnicanale.
 
Développement de l’approche omnicanale dans l’ensemble du groupe
En Suisse, le choix déjà conséquent de canaux de conseil et de souscription a encore été élargi. smile.direct, le premier assureur en ligne, s’adresse aux clients appréciant les services sur Internet. Pour les clients «hybrides», Helvetia a renforcé les accès numériques avec de nouveaux calculateurs de tarifs. Enfin, Helvetia a également élargi son réseau de distributeurs spécialisés, grâce auquel le client peut souscrire numériquement des solutions d’assurance sur mesure, c’est-à-dire le canal B2B2C. En Europe aussi, Helvetia mise de manière ciblée sur l’omnicanal: la plateforme numérique d’Helvetia Allemagne permet de servir tous les segments de clients – courtier, négociant, fabricant, jusqu’au client final. Cette approche d’Helvetia Allemagne porte ses fruits, comme en témoignent les plus de 270 000 polices souscrites en ligne en 2017 dans le secteur B2C et B2B2C.
 
Des services complémentaires judicieux pour la gestion des contrats
Depuis 2017, Helvetia s’est aussi engagée sur la voie numérique pour la gestion de sa clientèle: le nouveau portail client en ligne donne aux clients privés et aux assurés des caisses de pension non seulement accès à tous les documents d’assurance, mais propose aussi des services complémentaires sélectionnés. Les assurés des caisses de pension disposent ainsi de trois calculateurs permettant de simuler l’achat d’une maison, un départ à la retraite anticipé et un rachat dans la caisse de pension.
 
Des innovations dans le règlement des sinistres
Helvetia s’engage aussi sur de nouvelles voies en matière de règlement des sinistres et teste des idées innovantes, rendues uniquement possibles grâce à la numérisation: en Suisse, depuis fin 2017, les clients d’Helvetia peuvent par exemple déclarer les vols de vélo via un Chatbot, sur Facebook Messenger. Seules 90 secondes environ suffisent pour le règlement du sinistre (versement de la somme d’assurance compris). Helvetia est l’un des premiers assureurs d’Europe à proposer cette forme d’interaction avec sa clientèle.
 
Exploitation de nouvelles sources de revenus avec l’écosystème «Home»
Par des investissements dans des extensions d’activité et de nouveaux modèles d’affaires, Helvetia entend développer ponctuellement son cœur de métier et innover. La mise en place d’un écosystème «Home» en constitue un exemple. Il s’appuie sur MoneyPark, le plus grand courtier hypothécaire suisse, et se positionne en tant que conseiller compétent et indépendant pour toutes les questions ayant trait au logement et à l’immobilier. L’écosystème «Home» intègre d’autres services d’entreprises partenaires; par exemple l’évaluation en ligne de biens immobiliers basée sur l’apprentissage automatique de la start-up PriceHubble dans laquelle Helvetia a pris des participations en 2017 via Venture Fund. Avec la mise en place de l’écosystème «Home», Helvetia accède à de nouveaux groupes clients et à des sources de revenus complémentaires.
 
Grâce à ces exemples, Philipp Gmür dresse un bilan satisfaisant des deux premières années de mise en œuvre de la stratégie: «Depuis le lancement de la stratégie helvetia 20.20, Helvetia est déjà devenue plus agile, plus innovante et plus focalisée sur les clients. Il s’agit désormais de poursuivre résolument sur cette voie et de créer ainsi de la valeur pour nos clients, nos collaborateurs et nos actionnaires.»

 
Principaux chiffres-clés

 
1 Le résultat périodique d’Helvetia établi selon ces normes est considérablement influencé par les effets exceptionnels temporaires du fait des acquisitions de Nationale Suisse et de la Bâloise Autriche. Par conséquent, jusqu’à la fin de l’exercice 2017, Helvetia met l’accent sur le «résultat des activités opérationnelles», qui élimine ces effets temporaires pour refléter ainsi l’évolution opérationnelle du nouveau Groupe Helvetia. Le résultat des activités opérationnelles est ajusté pour tenir compte des coûts d’intégration, ainsi que des amortissements sur actifs incorporels, des amortissements en raison de réévaluations de titres à revenu fixe aux valeurs de marché et d’autres effets uniques provenant des acquisitions. Le résultat des activités opérationnelles n’est pas un indicateur IFRS, mais il est dérivé des indicateurs IFRS.
2 Avec la publication de son rapport sur la situation financière le 30 avril 2018, Helvetia divulguera un taux SST concret.

 
 
Remarques
  • Un petit-déjeuner de presse en langue allemande aura lieu aujourd’hui à 9 h. Il sera suivi, à 11 h, d’une conférence des analystes assortie d’une téléconférence en anglais.
  • La téléconférence (en anglais) pourra être suivie sur le site Internet www.helvetia.com (audio). Un enregistrement de la conférence des analystes sera disponible à partir de 16 h 30 environ sur le site www.helvetia.com.
  • La lettre aux actionnaires, la préimpression du rapport financier annuel et les transparents utilisés lors de la conférence de presse et de la conférence des analystes sont disponibles dès à présent sur Internet, sous ww.helvetia.com/annual-results.

Informations de contact
Analystes
Groupe Helvetia
Susanne Tengler
Responsable Investor Relations
Dufourstrasse 40
9001 Saint-Gall
 
Téléphone: +41 58 280 57 79
investor.relations@helvetia.ch
www.helvetia.com
Médias
Groupe Helvetia
Jonas Grossniklaus
Media Relations Manager
St. Alban-Anlage 26
4002 Bâle
 
Téléphone: +41 58 280 50 33
media.relations@helvetia.ch
www.helvetia.com
Recommander cette page