Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Communiqués aux média
Informations financières
News de Groupe

Helvetia maintient le cap sur le déploiement de sa stratégie – les affaires non-vie dopent la croissance

04.09.2018
Visionnez la vidéo de l’interview de Philipp Gmür, CEO.

L’essentiel des comptes semestriels 2018 en bref:

  • Helvetia a présenté des chiffres solides pour le premier semestre 2018: la croissance, le ratio combiné dans les affaires non-vie et la marge sur affaires nouvelles dans les affaires vie sont en ligne avec la stratégie.
  • Le résultat IFRS après impôts s’est inscrit à CHF 223,9 millions. Le résultat est grevé par la performance nettement plus faible des placements financiers ainsi que par des catastrophes naturelles.
  • La qualité du portefeuille dans les affaires non-vie n’en demeure pas moins toujours aussi satisfaisante, comme en témoigne le ratio combiné de 92,7%.
  • Dans les affaires vie, les affaires nouvelles ont connu une évolution très positive; la marge sur affaires nouvelles a progressé à 1,4%.
  • Sur le plan du volume d'affaires, Helvetia affiche une croissance réjouissante de 2,9% en monnaie d’origine, à CHF 5 832,8 millions.
  • En progression corrigée des effets de change de 5,5%, les affaires non-vie apparaissent comme le principal moteur de la croissance.
  • La mise en œuvre de la stratégie helvetia 20.20 avance rapidement. Elle permet à Helvetia de renforcer son cœur de métier, d'exploiter de nouvelles sources de revenus et de promouvoir l'innovation de manière ciblée.

 
«Helvetia présente de bons chiffres au premier semestre 2018: nous avons obtenu un résultat solide en dépit de vents contraires sur les marchés financiers et d’un certain nombre de catastrophes naturelles. Je me félicite de la croissance dopée par les affaires non-vie ainsi que de la qualité toujours aussi excellente de notre portefeuille clients» déclare Philipp Gmür, CEO du groupe Helvetia, en commentant les résultats semestriels 2018.
 
Résultat IFRS après impôts de CHF 223,9 millions
Au premier semestre 2018, le résultat IFRS après impôts, à CHF 223,9 millions, est certes supérieur au résultat de la période en 2017 (de CHF 210,1 millions), mais inférieur au résultat des activités opérationnelles1 de l’exercice précédent, qui s’élevait à CHF 258,4 millions. En effet, le résultat semestriel ne comprend plus les effets d'acquisitions découlant des rachats opérés en 2014, à l’exception des amortissements encore en cours d’obligations issues de la reprise de Nationale Suisse, qui s’élèvent au total à CHF 8,2 millions.
 
Non-vie: ratio combiné toujours excellent
Dans les affaires non-vie, Helvetia a réalisé un résultat IFRS après impôts de CHF 146,8 millions (résultat des activités opérationnelles après impôts au premier semestre 2017: CHF 176,6 millions). Ce recul s’explique avant tout par la performance des marchés financiers (en particulier des marchés d’actions), nettement moins forte qu’en 2017, qui s’est traduite par une baisse des produits des placements de capitaux. Le résultat a, de surcroît, été impacté par une augmentation du nombre de dommages dus à des intempéries en Allemagne et en Suisse (tempêtes d’hiver Burglind et Friederike, ainsi que quelques orages accompagnés de fortes pluies et de grêle). Le ratio combiné net au niveau du groupe se situe toujours à un très bon niveau à 92,7%. Il a cependant augmenté par rapport à l’exercice précédent (91,3% au premier semestre 2017) – en dépit de l’amélioration du taux de frais – suite à la hausse de la charge des sinistres précédemment mentionnée. Si tous les segments ont contribué à cette amélioration, c’est dans le segment Europe que la diminution du taux de frais a été la plus marquée (1,2 point de pourcentage). Mis à part les catastrophes naturelles, l’évolution de la sinistralité de base est toujours aussi satisfaisante, ce que reflète la qualité inchangée du portefeuille. Toutes les unités de marché ont affiché des ratios combinés inférieurs à 100% et opéré de manière rentable.
 
Amélioration de la marge sur affaires nouvelles dans les affaires vie
Dans les affaires vie, Helvetia a réalisé un résultat IFRS après impôts de CHF 78,0 millions (résultat des activités opérationnelles après impôts au premier semestre 2017: CHF 92,2 millions). Ce recul résulte pour près de moitié de l’amortissement d'obligations toujours en cours. Outre le résultat du risque qui s’est inscrit en baisse, la diminution des rendements et de la plus-value des placements ont aussi contribué à grever le résultat. Ceci a été en partie compensé par la baisse des dépenses pour excédents clients et par une diminution des provisions supplémentaires liées au taux d'intérêt. Par contre, les affaires nouvelles ont connu une évolution très positive: la marge sur affaires nouvelles s’inscrit en progression, à 1,4% contre 1,2% au premier semestre 2017. Cette hausse a été tirée d’une part par l’augmentation du volume des affaires nouvelles dans le segment des solutions d’assurance préservant le capital et liées à des placements; d’autre part, l’optimisation des produits d’épargne classiques et l’amélioration systématique du mix d’affaires nouvelles dans le domaine affaires vie collectives et individuelles ont également eu un effet positif.
 
Dans le secteur d’activité Autres activités, Helvetia a réalisé un résultat IFRS après impôts de CHF -0.9 million au premier semestre 2018 (résultat des activités opérationnelles après impôts au premier semestre 2017: CHF -10,4 millions). Cette hausse du résultat est attribuable aux effets de consolidation positifs des fonds attribués à ce segment. De plus, le résultat a bénéficié des résultats techniques solides et satisfaisants de la réassurance interne.
 
Croissance réjouissante du volume d'affaires
Au premier semestre 2018, Helvetia a réalisé un volume d’affaires de CHF 5 832,8 millions à l’échelle du groupe (premier semestre 2017: CHF 5 532,1 millions). Ceci représente une hausse de 2,9% en monnaie d’origine. Exprimée en francs suisses, l’augmentation du volume d’affaires a été de 5,4% en raison de l’incidence positive des effets de change. Les affaires non-vie, qui, en comparaison avec l’exercice précédent, ont enregistré un accroissement des primes de 5,5%, ont été le principal moteur de croissance. De nouveau inscrites dans une dynamique positive après les assainissements de portefeuilles des dernières années, les unités européennes ont apporté une contribution majeure à cette croissance réjouissante (+7,5% en monnaie d’origine) tout comme la réassurance active. Dans les affaires vie, le volume d'affaires a augmenté de 0,8% en monnaie d’origine. Cette hausse résulte avant tout de l’augmentation de l’activité liée aux placements en Suisse et en Allemagne. Dans les affaires collectives vie, Helvetia a également de nouveau légèrement renoué avec la croissance.
 
Les actions et les titres porteurs d’intérêts pénalisent la performance des placements
Les revenus courants des placements, à CHF 505,8 millions, n’ont pas réussi à égaler entièrement le niveau de l’exercice précédent (CHF 520,6 millions). Ceci s’explique par la longue période de faibles taux d’intérêt d’une part et par les effets des dividendes non récurrents, qui seront compensés au deuxième semestre, d’autre part. Comme prévu, le rendement direct s’est inscrit en léger recul, à une valeur annualisée de 2,1%. Les plus-values et pertes exceptionnelles sur les placements financiers se sont équilibrées. Ainsi, le résultat des placements ayant une incidence sur le bénéfice s’est établi à CHF 506,0 millions, soit nettement en dessous du niveau de l’exercice précédent (CHF 598,9 millions). Au premier semestre, la performance des placements est négative, à -0,1%. Les immeubles de placements (1,7%) et les hypothèques (0,8%) n’ont pas pu compenser la performance négative des actions (-0,5%) et des titres porteurs d’intérêts (-0,4%).
 
Assise financière et solvabilité toujours solides
L’assise financière d’Helvetia demeure solide. Le taux SST était de 212% au 1er janvier 2018. Les capitaux propres se sont contractés, passant de CHF 5 229,4 millions à la fin 2017 à CHF 4 994,4 millions. Ce recul s’explique non seulement par le versement des dividendes aux actionnaires, mais surtout par la baisse des gains et pertes non réalisés comptabilisés dans les capitaux propres, qui est due à la légère hausse des taux d’intérêt. Le rendement des capitaux propres annualisé s’est inscrit à 8,3%.
 
La mise en œuvre réussie de la stratégie permet de renforcer le cœur de métier, d'exploiter de nouvelles sources de revenus et de promouvoir les innovations ciblées
La mise en œuvre de la stratégie helvetia 20.20 est un succès. La stratégie suit un plan de mise en œuvre structuré visant à développer le groupe d’assurances. Elle permet à Helvetia de renforcer son cœur de métier, d'exploiter de nouvelles sources de revenus et de promouvoir l'innovation de manière ciblée. La nouvelle solution logicielle pour les Specialty Lines, qui est actuellement mise en place, est emblématique du succès que connaît le renforcement du cœur de métier. Basée sur l’intelligence artificielle, cette solution permet aux collaborateurs de traiter de manière structurée toutes les informations de sources internes et externes concernant un partenaire contractuel. Outre les économies de temps considérables que génère son utilisation, elle optimise aussi le calcul des primes pour le risque à assurer.
 
Helvetia renforce également son cœur de métier en étendant ses canaux de distribution. Helvetia Espagne a, entre autres, conclu une coopération commerciale avec un courtier en assurances spécialisé dans les motos qui couvre environ 10% du marché espagnol. Helvetia a également développé l’activité B2B2C et noué une coopération avec un important détaillant en électronique grand public en Suisse ainsi qu’avec un courtier en assurances automobile opérant à l’échelle européenne. Dans le cadre de ces deux coopérations, les clients peuvent immédiatement souscrire une prolongation de garantie d’Helvetia auprès du commerçant.
 
Développement de l’écosystème «Home»
Helvetia exploite de nouvelles sources de revenus grâce à l’écosystème «Home», dont le développement s’est poursuivi au premier semestre. Helvetia a acquis une participation dans la start-up zurichoise flatfox via son propre fonds de capital-risque: cette société propose aux particuliers et aux agences immobilières une plateforme offrant un processus numérique de location d’immeubles résidentiels. L’offre de flatfox est intégrée à l’écosystème «Home». MoneyPark, principal courtier hypothécaire suisse, joue un puissant rôle d’ancrage au sein de cet écosystème. Après le comparateur d’hypothèques, MoneyPark a étoffé son offre et lancé MEx au premier semestre: il s’agit de la première Bourse d’hypothèques en Suisse pour les propriétaires d’un bien immobilier utilisé en propre. Par cette innovation, MoneyPark crée des offres totalement inédites pour les preneurs d’hypothèques comme pour les investisseurs institutionnels. MEx permet aux investisseurs tels que Family Offices et les caisses de pension d’investir dans la classe d’actifs hypothèques ce qui, en raison de la gestion des risques, du reporting, du traitement et de la gestion des portefeuilles présentait souvent peu d’attrait jusqu’à présent. MEx repose sur la technologie de finovo, une start-up reprise par MoneyPark en début d’année.
 
Taux d’acceptation élevé des chatbots
Actuellement testé par Helvetia dans le cadre d’un projet de prototypage, le chatbot, qui permet de procéder au règlement des cas de vol de vélos, est un exemple du portefeuille d’innovations. La déclaration de vol du vélo et le règlement (versement de la somme d’assurance) se font via Facebook Messenger en 90 secondes seulement. Compte tenu de la bonne acceptation de ces chatbots, Helvetia prévoit maintenant de pérenniser ce service.
 
Poursuite de l’automatisation
Sur les marchés nationaux européens également, Helvetia poursuit l’automatisation au moyen d’innovations ciblées. Ainsi, l’adoption de la signature numérique, en Italie et en Espagne, permet des souscriptions dématérialisées. En Allemagne, l’accent a été placé sur l’automatisation du processus de traitement des sinistres. Le processus de règlement des sinistres en cas de bris de glaces a ainsi été entièrement automatisé. De plus, les cas de sinistres font l’objet d’une vérification à l’aide d’outils numériques pour déterminer s’ils relèvent d’une fraude à l’assurance. Dans le cadre des déclarations de sinistres en ligne, l’ouverture du dossier de sinistre comprend une vérification automatique de la couverture.
 
Philipp Gmür se montre satisfait de la mise en œuvre de la stratégie au premier semestre: «Nous avons réalisé de grandes avancées dans le déploiement de la stratégie. Grâce à elle, Helvetia gagne en agilité, en innovation et en orientation client. Nous allons résolument poursuivre dans cette voie sans négliger notre cœur de métier pour autant.»
 
Principaux chiffres-clés
Principaux chiffres-clés
 
 
1 Suite à l’intégration réussie des acquisitions opérées en 2014, Helvetia ne présente pas, dans les comptes semestriels 2018, de résultat opérationnel, mais uniquement le résultat selon les normes IFRS. C’est la raison pour laquelle les comptes semestriels 2018 ne comprennent plus les effets des acquisitions, exception faite de l’amortissement au pair d'obligations reprises dans le cadre du rachat de Nationale Suisse, qui s’étend au-delà de la période d’intégration et est, de ce fait, encore compris dans le résultat semestriel IFRS 2018. Pour mieux évaluer l’évolution opérationnelle, Helvetia compare le résultat semestriel 2018 établi selon les normes IFRS avec le résultat des activités opérationnelles après impôts au premier semestre 2017, corrigé de l’incidence de l’ensemble des effets d'acquisitions.
 
 
 

Remarques
  • Une conférence de presse en langue allemande aura lieu aujourd’hui à 9 h. Elle sera suivie, à 11 h, d’une conférence des analystes assortie d’une téléconférence en anglais. Pour participer à la conférence des analystes, composer les numéros sui-vants: +41 (0) 58 310 50 00 (Europe), +44 (0) 207 107 06 13 (Royaume-Uni), +1 (1) 631 570 56 13 (Etats-Unis).
  • La téléconférence (en anglais) pourra être suivie sur le site Internet www.helvetia.com (audio). Un enregistrement de la conférence des analystes sera disponible à partir de 16 h 30 environ sur le site www.helvetia.com.
  • La lettre aux actionnaires, le rapport du premier semestre et le jeu de transparents utilisé lors de la conférence de presse et de la conférence des analystes sont dispo-nibles dès à présent sur Internet, sous www.helvetia.com/half-year-results.

Informations de contact
Analystes
Groupe Helvetia
Susanne Tengler
Responsable Investor Relations
Dufourstrasse 40
9001 Saint-Gall
 
Téléphone: +41 58 280 57 79
investor.relations@helvetia.ch
www.helvetia.com
Médias
Groupe Helvetia
Jonas Grossniklaus
Media Relations Manager
St. Alban-Anlage 26
4002 Bâle
 
Téléphone: +41 58 280 50 33
media.relations@helvetia.ch
www.helvetia.com
Recommander cette page