Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact





Communiqués aux média
Engagements & sponsoring

Helvetia soutient la forêt protectrice dans l'Oberland bernois

Les forêts protectrices de l'Oberland bernois ont été fortement endommagées à la suite de plusieurs intempéries. Avec son projet actuel de forêt protectrice, Helvetia intervient dans l'Oberland bernois où elle plante 10 000 arbres en collaboration avec l'Office de la forêt du Canton de Berne. Les espaces dévastés doivent ainsi être replantés dans près de 30 zones de reforestation.
08.05.2019
bild1_mm.jpg

Que de nombreuses zones de l'Oberland bernois soient habitables et accessibles, on le doit en grande partie à la forêt protectrice. «Près des trois quarts des 70'0000 ha de forêt de l'Oberland bernois remplissent une fonction de protection contre les avalanches, chutes de pierres, glissements de terrain, laves torrentielles ou hautes eaux», souligne Michel Brügger de l'Office des forêts du Canton de Berne (OFOR). Mais en 2018, ces forêts protectrices ont été fois touchées par plusieurs tempêtes. C'est la raison pour laquelle Helvetia, pour la deuxième fois déjà après 2012, plante des arbres dans la région. L'OFOR a défini 30 sites pour lesquels cette reforestation sera d'une grande utilité.
 
Exemples: Boltigen – Lenk – Beatenberg – Oberried

  • Le Büelenwald dans la commune de Boltigen au Simmental protège une voie de communication ainsi que le Weiler Ried des avalanches et chutes de pierres. Depuis l'ouragan Lothar (1999), l'attaque de bostryches qui a suivi et les tempêtes de 2018, sa fonction de protection est très limitée. Afin de gagner du temps et pour optimiser le mélange d'essences dans la perspective du changement climatique, des aulnes, des sapins blancs, des mélèzes et des érables sycomores sont plantés dans le Büelenwald.
  • Dans le Steiweidli à Lenk des douglas ont été plantés à titre d'essai comme réponse au changement climatique.
  • A Schmocken-Beatenberg d'importants dégâts ont été causés par la tempête Burglind en 2018. Les nouveaux arbres assurent une protection contre les glissements de terrain.
  • A Spycheren Oberried, des cerisiers ont été plantés pour détourner les animaux sauvages des essences principales. Cela réduit les dommages dus au broutage et améliore l'habitat de la faune.

«Nous sommes heureux d'avoir pu contribuer par notre engagement à la diversification et au rajeunissement de la forêt protectrice dans l'Oberland bernois et d'avoir pu ainsi apporter notre contribution à la protection de la population et de l'infrastructure existante. Les forêts protectrices jouent un rôle de prévention des dommages et, en tant qu'assureur, cela nous correspond très bien» souligne Reto Keller, responsable prévoyance privée Suisse et membre de la direction du groupe Helvetia.
 
Avec la classe dans la forêt protectrice
Les forêts protectrices sont particulièrement importantes pour les générations futures, car il faut des décennies pour qu'elles déploient leurs effets. C'est la raison pour laquelle Helvetia Patria Jeunesse apporte son soutien aux écoles qui souhaitent organiser des excursions dans ces forêts. A cette occasion, les écolières et écoliers pourront prendre conscience de la fonction et surtout de l'importance de cette forêt protectrice. Les demandes de soutien doivent être adressées à www.kiknet-helvetia.org/schulreisetipp-schutzwaldexkursion.
 
Dix francs pour un arbre à son nom.
Pour soutenir la forêt protectrice, il est possible d'acheter un passeport arbre Helvetia, d'une valeur de CHF 10. Pour chaque passeport, un arbre supplémentaire est planté dans une parcelle spécifique de l’une des zones soutenues. Des informations à ce sujet et sur l'engagement pour la forêt protectrice sont disponibles en ligne sous www.helvetia.ch/foret-protectrice.
 
 
Légendes photos:
 
Photo 1: Michel Brügger, service des forêts du canton de Berne; Nathalie von Siebenthal, athlète; Hans Peter Gerber, agent général Helvetia Thun; LizAn Kuster, Helvetia marraine de la forêt protectrice; Reto Keller, responsable prévoynace privée Suisse et membre de la direction du groupe Helvetia (de gauche à droite)
 
Photo 2: Michel Brügger, service des forêts du canton de Berne; Hans Peter Gerber, agent général Helvetia Thun (debout); Nathalie von Siebenthal, athlète(agenouillée)
 
Photo 3: Nathalie von Siebenthal, athlète; Andreas Schweizer, forestier à Boltigen; Michel Brügger, service des forêts du canton de Berne (agenouillés)
 
Photo 4: Andreas Schweizer, forestier à Boltigen; Michel Brügger, service des forêts du canton de Berne; Nathalie von Siebenthal, athlète; Hans Peter Gerber, agent général Helvetia Thun; Andreas Lötscher, service des forêts du canton de Berne (de gauche à droite)
 
 


Le communiqué de presse est disponible sur le site  www.helvetia.ch/media.

Informations de contact
Roswitha Thurnheer
Senior Manager Corporate Communications & PR
Téléphone: +41 58 280 50 33
media.relations@helvetia.ch
www.helvetia.ch
Downloads & Links
Recommander cette page