Votre navigateur n'est pas à jour

Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. Pour utiliser ce site web sans problème d'affichage, nous vous recommandons d'installer un nouveau navigateur (par exemple Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari ou Microsoft Edge).

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact





Lacune de revenu après le départ à la retraite: le coût de la vie augmente, le revenu baisse

Les Suisses rêvent de voyages, de loisirs et d’un quotidien actif à la retraite. Or, ces rêves ne se concrétisent pas pour tout le monde: certaines parties de la population (surtout les femmes et les jeunes adultes) négligent l'épargne en vue de la vieillesse. L’étude succincte «Quel est le coût de la vie lorsqu’on est toujours en week-end?» d’Helvetia Assurances le montre.
16.06.2020
comparaison-homme-femme.jpg
Il s’agit d’une réalité unanimement reconnue: qui dit retraite, dit baisse du revenu. Malgré cette réalité, nombre de personnes en activité souhaitent pouvoir plus tard profiter de cette tranche de vie pour vaquer à leurs loisirs. Or, cela implique des dépenses accrues. Une réalité mise en évidence dans une étude succincte d’Helvetia Assurances qui a cherché à comprendre le mode de vie que les personnes aimeraient mener une fois à la retraite.
 
Importante lacune de revenu
Les participant(e)s à l’étude estiment que le revenu attendu à la retraite constitue 63,5% du revenu actuel, ce qui est largement réaliste. En même temps, ils espèrent pouvoir se permettre un niveau de vie relativement élevé. En comparaison avec la période avant la retraite, les dépenses augmentent en moyenne de 13% à la retraite. «Une fois à la retraite, nombreux sont ceux qui veulent passer chaque jour comme si c’était le week-end. Cela entraîne des dépenses supplémentaires qui peuvent difficilement être financées par le premier et le deuxième piliers», explique Donald Desax, responsable Prévoyance professionnelle Helvetia Assurances.
 
Les femmes et les jeunes négligent la prévoyance
Le sondage montre que, contrairement aux hommes, les femmes s’occupent nettement moins des thèmes de la prévoyance. Si 42% des participants s’occupent régulièrement des thèmes financiers et de la prévoyance et les trouvent importants, cela concerne seulement 28% des femmes. Les écarts entre les sexes sont particulièrement perceptibles au niveau des produits du pilier 3a. De même, les jeunes adultes ont souvent avoué ne pas être capables de s’occuper des thèmes de la prévoyance. Etonnamment, de nombreuses personnes interrogées (60%) tous groupes d’âge confondus tablent sur le compte d’épargne pour leur prévoyance financière. «Ces derniers mois, les Suissesses et les Suisses ont montré qu’ils pouvaient agir de manière responsable. Cette responsabilité est également indispensable lorsqu’il s’agit de la prévoyance. A cet égard, le 3e pilier joue un rôle clé», affirme Reto Keller, responsable Prévoyance privée, Helvetia Assurances.
 
Voyages, protection de l’environnement et culture
Environ un quart de la population suisse associe la retraite à davantage de calme et de repos. En moyenne, les Suissesses et Suisses visent un départ à la retraite à l’âge de 62,2 ans. 10% aimeraient même prendre la retraite à 55 ans. D’après le sondage, le modèle de la «retraite à temps partiel» est considéré comme une option attrayante pour le passage à la troisième tranche de vie. Les retraités suisses aimeraient passer leurs journées libres à faire des voyages, à exercer des activités culturelles et à s’engager en faveur de l’environnement.
 
Au sujet de l’étude
L’étude succincte d’Helvetia «Quel est le coût de la vie lorsqu’on est toujours en week-end?» a interrogé les Suissesses et les Suisses sur leurs attentes financières et personnelles en relation avec la retraite. Les résultats se basent sur un sondage en ligne mené par l’institut de prospection du marché GIM Suisse AG auprès de 1001 personnes âgées de 18 à 64 ans. Le sondage a eu lieu entre juillet et août 2019. Les participants à l’étude représentent la population suisse en matière de sexe, d’âge et de région linguistique.
 
 
Vous pouvez télécharger l’étude sous ce www.helvetia.ch/simplementretraite
 
 
Le communiqué de presse est disponible sur le site www.helvetia.ch/media.

Informations de contact
Médias
Jonas Grossniklaus
Senior Manager Corporate Communications & PR
 
Téléphone: +41 58 280 50 33
media.relations@helvetia.ch
Downloads & Links
Recommander cette page