Votre navigateur n'est pas à jour

Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. Pour utiliser ce site web sans problème d'affichage, nous vous recommandons d'installer un nouveau navigateur (par exemple Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari ou Microsoft Edge).

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact

Cinq manuscrits arabo-persans classés UNESCO, restaurés et numérisés par la Fondation Martin Bodmer

Grâce au soutien d’Helvetia Assurances, ces documents datant des XVe et XVIe siècles pourront être stabilisés et rendus accessibles au public dans le cadre d’expositions ou en ligne.
20.05.2021
proverbes_dali.jpg

Cinq manuscrits arabo-persans datant des XVe et XVIe siècles seront restaurés et numérisés par la Fondation Martin Bodmer. Comme la totalité de la collection léguée par Martin Bodmer, ces documents sont inscrits au registre «Mémoire du monde» de l’UNESCO. Présentant des déchirures, lacunes, taches et diverses dégradations certaines fois causées par d’anciennes réparations, l’état actuel des manuscrits les rendait trop fragiles pour une quelconque manipulation et les condamnait à l’inaccessibilité pour la recherche, l’exposition ou les opérations de numérisation. Grâce au soutien d’Helvetia Assurances, ces travaux de conservation-restauration et de numérisation d’une durée de trois ans permettront de stabiliser les ouvrages afin de pouvoir les présenter en exposition et de les numériser en les rendant ainsi, de nouveau, accessibles en ligne au public, aux chercheurs, bibliophiles et universitaires.

«La Fondation Martin Bodmer est gardienne d’une collection classée UNESCO et nous sommes entièrement engagés dans sa préservation et sa diffusion auprès du grand public et de la recherche. Les mécénats comme celui d’Helvetia Assurances sont cruciaux pour que nous puissions poursuivre notre mission et que cette ‹Mémoire du monde› perdure et puise être admirée et étudiée dans les meilleures conditions», a indiqué la direction de la Fondation Martin Bodmer.

Selon l'historienne de l'art Olga Britschgi, responsable chez Helvetia des assurances d'œuvres d'art pour la Suisse romande, «ce projet permet de sauver, restaurer, numériser et ainsi mettre à la portée de tous des pièces exceptionnelles et répond à la préoccupation d’Helvetia, en tant qu'assureur d'art, pour la conservation des œuvres, tout en favorisant leur diffusion virtuelle pour la recherche ou le plaisir esthétique.»

Ce projet de conservation-restauration sera accompli par la restauratrice de la Fondation, Sandra Vez, dans le nouvel atelier de l’institution récemment inauguré. La Fondation Martin Bodmer possède une vaste expérience dans le domaine de la numérisation et elle est investie, depuis des années, dans plusieurs projets developpés en collaboration avec de très prestigieuses institutions suisses. La numérisation de ce corpus sera réalisée dans l’atelier de photographie de la Fondation par la spécialiste Naomi Wenger à l’aide de l’une des meilleures machines de numérisation disponibles.

Les cinq manuscrits objet de ce projet

  • CB 501, Proverbes d’Ali, 1559 : Copié à Boukhara et contenant les sentences du beaufils de Mohammed, ce manuscrit et sa reliure de type ottomane sont dans un état de conservation alarmant. L’ouvrage ne peut être ni consulté ni exposé car le risque de pertes de matière est immédiat. Les feuillets sont très fortement dégradés (déchirures, lacunes…), les couches picturales sont soulevées et instables, et la structure reliée engendre d’importantes tensions sur le corps de texte.
  • CB 507, Djami de Herat, Divan, Shiraz, 1497 : ce recueil d’œuvres poétiques est le troisième plus ancien enluminé de Djami de Hérat. Il comprend onze peintures en pleine page dont l’état de conservation nécessite une stabilisation. L’ouvrage présente une désolidarisation de quelques cahiers et de nombreuses fragilisations de sa structure reliée.
  • CB 532, Salvaji, Divan, 1567 : ce second recueil poétique copié par Gulshan Kashani présente une dizaine de grandes enluminures et une reliure probablement contemporaine de l’époque de la réalisation de son manuscrit. La couture de l’ouvrage se désolidarise et l’ensemble relié présente de nombreuses pertes de matières.
  • CB 542, Coran, 1550 : ce fragment (commencement à la 36e sourate) du Coran se présente sous la forme d’un rouleau de près de 10mètres de long. La très fine calligraphie présente malheureusement les dégradations caractéristiques des verdegris induisant une oxydation de la cellulose du papier et des pertes de matières dans les lettrages.
  • Sahi, Divan, 1582 : ce manuscrit légué à la Fondation Martin Bodmer par le professeur Badi’ est parvenu dans les collections sous la forme de feuillets séparés et contrecollés dans des pochettes de classeur. Dans le carton de déménagement qui lui a servi de conditionnement de transport s’articulent 90 feuillets calligraphiés, décorés et séparés de leur couverture. L’objectif de sa conservation-restauration serait de lui redonner la forme d’un livre et d’en permettre l’étude.
Le communiqué de presse est disponible sur le site www.helvetia.ch/media.

Informations de contact
Médias
Jonas Grossniklaus
Responsable Media Relations
 
Téléphone: +41 58 280 50 33
media.relations@helvetia.ch