Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Tirage au sort - Helvetia fête ses 160 ans

Célébrez avec nous et gagnez de superbes prix.

Participer maintenant
Art
Personnes privées

Studer/van den Berg: des artistes bâlois à l’Helvetia Art Foyer

La deuxième exposition ouverte au public de l’Helvetia Art Foyer présente une installation interactive du couple d’artistes Studer / van den Berg, intitulée «Passage Park #4: A Hotspot Shack». Une cabane aux murs de carton abrite un mélange surréaliste d’objets projetés et de photographies qui bougent de manière aléatoire dans l’espace.

25 mai 2016, texte: Margrith Mermet, photos: Serge Hasenböhler / Margrith Mermet

Au beau milieu de l’Helvetia Art Foyer, au Steinengraben à Bâle, se trouve une cabane dont les murs sont en carton imprimé et le toit en tôle ondulée. Intrigués, les visiteurs pénètrent à l’intérieur et se retrouvent plongés dans un flot d’objets tridimensionnels qui surgissent de l’obscurité dans la lumière du projecteur. De par ce mélange surréaliste d’objets et de photos, les espaces créés sont riches en tensions. À l’aide d’une souris d’ordinateur, le visiteur peut influencer le flot d’images, pivoter dans l’espace de synthèse et observer les situations avant qu’elles ne disparaissent de nouveau. En cliquant sur la souris, des couleurs claires illuminent l’environnement plongé dans l’obscurité, dévoilant ainsi l’espace et les objets en entier.

Un abri temporaire

Avec «Passage Park #4: A Hotspot Shack», le couple d’artistes Studer / van den Berg, d’origine suisse, présente le quatrième volet de l’œuvre «Passage Park», qui se présente sur plusieurs niveaux indépendants les uns des autres. «La cabane est à la fois la scène de cette installation et le symbole d’un hébergement fictif et temporaire, ainsi que de la halte d’un voyage, comme c’est souvent le cas dans les jeux d’ordinateur», explique Andreas Karcher, responsable du service artistique chez Helvetia.

La mise en scène de la cabane ne se répète jamais. «De nouveaux objets, de nouvelles structures et photos sont présentés complètement au hasard, expliquent les artistes Monika Studer et Christoph van den Berg. Les projections proviennent de notre collection de plus en plus grande d’objets que nous avons en partie construits numériquement pour d’autres projets.» Dans la projection, on trouve aussi des éléments relatifs à l’espace et des situations dans lesquelles Studer et van den Berg se sont retrouvés au cours de leurs voyages.

Une exposition publique

«Passage Park #4: A Hotspot Shack», du couple d’artistes suisses Monica Studer et Christoph van den Berg, est la deuxième exposition d’art ouverte au public d’Helvetia dans ses propres locaux du Steinengraben à Bâle. Avec les expositions de l’Art Foyer, Helvetia souligne son engagement en faveur de l’art: Helvetia n’est en effet pas seulement assureur d’œuvres d’art, mais aussi collectionneur et mécène.

Monica Studer et Christoph van den Berg

Les artistes

Depuis 1991, Monica Studer et Christoph van den Berg créent des œuvres générées par ordinateur à quatre mains. Le dialogue entre ces deux artistes résidant à Bâle est à la base de tous leurs travaux. Ils incarnent l’unité: ils développent et réalisent leurs œuvres en étroite collaboration. La manière dont ils s’inspirent et trouvent leurs idées n’a finalement pas beaucoup d’importance et reste leur secret. Le projet Internet Hôtel Vue des Alpes fait partie de leurs œuvres les plus connues.

www.studervandenberg.ch

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles