Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Art
Personnes privées

Helvetia expose quelques œuvres à Paris

La Suisse est l’invité d’honneur à l’Art Paris Art Fair 2018. Dans ce cadre, Helvetia expose une sélection d’œuvres de sa collection au Grand Palais.

5 avril 2018, texte: Margrith Mermet, photos: Helvetia

L’exposition «Panorama», présentée spécifiquement pour l’Art Paris Art Fair 2018, regroupe 43 œuvres dans les catégories peinture, dessin, photographie, graphisme, vidéo et sculptures. «Elle livre un aperçu de nos achats au cours des dix dernières années», explique Andreas Karcher, responsable du service Art d’Helvetia, «et reflète ainsi la jeune création artistique suisse.»

Tout comme l’ensemble des œuvres suisses à l’Art Paris Art Fair 2018, cette exposition a été confiée à Karine Tissot, directrice du Centre d’Art Contemporain d’Yverdon-les-Bains. L’exposition se divise en trois volets, qui se fondent les uns dans les autres et racontent trois paysages suisses imaginables. Le premier volet de l’exposition met en avant un paysage graphique, au centre duquel domine une pièce grand format d’Adrian Schiess, entourée des travaux de Francis Baudevin, Corsin Fontana, Aloïs Godinat et Alex Hanimann.

Leitmotiv de l’art suisse

Un deuxième chapitre s’ouvre sur le relief des Alpes, leitmotiv de la production artistique suisse depuis le XVIIIe siècle. Les montagnes sont illustrées dans une extrême diversité: tantôt romantiques, tantôt idylliques, abstraites ou sublimes. Des délicates montagnes aquarellées de Michel Grillet à l’installation débridée du jeune Christopher Füllemann, du coup de pinceau expressif de Conrad Jon Godly à la composition virtuelle de Monica Studer et Christoph van den Berg.

La dernière partie est en noir et blanc, rappelant la prégnance du dessin dans l’art suisse de ces dernières années, en particulier le recours au trait traversé par différentes expressions. Se côtoient alors une toile réalisée au spray par Hadrien Dussoix, un dessin dans l’espace, photographié par Bernard Voïta et une sculpture en filigrane de Franziska Furter. «Cette exposition est une formidable occasion de faire connaître l’art contemporain suisse au public parisien amateur d’art, et de présenter la collection d’art d’Helvetia», se réjouit Andreas Karcher.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet