Votre navigateur n'est pas à jour

Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. Pour utiliser ce site web sans problème d'affichage, nous vous recommandons d'installer un nouveau navigateur (par exemple Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari ou Microsoft Edge).

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact





Accident de voiture ou panne: ce qu'il faut savoir

En adoptant la bonne réaction en cas de sinistre, vous éviterez bien des démarches et des frais. Peter Plachel, expert Helvetia, vous explique par ailleurs quelles peuvent être les conséquences d’une négligence et comment l’assurance récompense les conducteurs sans accident.

1 octobre 2020, texte: Leo Wehrli / Sandra Biraghi, photo: Envato

Jeune femme appelant après un accident de voiture.
Une réaction adéquate lors d'un sinistre permet de gagner temps et argent. On peut par exemple signaler le sinistre encore sur les lieux.

C'est toujours désagréable d'avoir un accident ou une panne. Quand cela arrive, il est important de garder la tête froide. En suivant nos conseils et en ayant sur vous les numéros d'urgence les plus importants, vous avez tout ce qu'il vous faut pour réagir correctement. Votre assurance vous soutiendra pour la suite des démarches.

Se faire une idée d'ensemble, sécuriser les lieux et alerter les secours si nécessaire

Sécurisez le lieu (de l'accident) et faites-vous une idée d'ensemble: allumez les feux de détresse et les feux de croisement et mettez en place le triangle de panne. Si quelqu'un est blessé, portez-lui assistance et alertez les services de secours (144), la police (117) ou, en cas d'incendie, les pompiers (118).

En cas de dommages matériels: remplissez le procès-verbal d'accident

En cas de simple dommage matériel, remplissez le procès-verbal européen d'accident, formulaire standard reçu de votre assurance. Il doit être signé par toutes les parties impliquées dans le sinistre. Ne signez que si vous êtes d'accord sur le déroulement de l'accident et les responsabilités. Dans le cas contraire, il est conseillé d'informer la police.

Signaler le sinistre: +41 58 280 30 00 

Sur les lieux de l'accident, vous pouvez vous faire conseiller par les spécialistes sinistres d'Helvetia au numéro +41 58 280 30 00. Ils vous recommanderont un atelier de réparation approprié ou organiseront la remise d'un véhicule de remplacement.
Si vous avez conclu l'assurance complémentaire Assistance, celle-ci couvre les frais résultant d'une panne de véhicule, tels que le dépannage, le remorquage ainsi que les frais de protection juridique.

Accompagnement après l'accident

Après avoir signalé le sinistre, vous serez pris-e en charge individuellement par votre assurance. Si vous avez causé un accident, l'assurance vérifie dans le cas concret si, en tant que conducteur, vous avez agi «par faute» ou «par faute grave». Le conducteur est coupable de faute grave s'il enfreint les règles de circulation, les prescriptions ou les comportements les plus élémentaires. Par exemple, s'il a franchi des lignes de sécurité ou n'a pas respecté un feu rouge.
Une faute grave peut entraîner pour le conducteur une réduction des prestations casco voire un recours en responsabilité. Vous pouvez vous protéger contre les conséquences financières éventuelles de ce droit de recours en souscrivant la couverture complémentaire appropriée dans votre assurance auto.

Degrés de prime et bonus

Il vaut la peine de ne pas avoir d'accident: Helvetia dispose de son propre système de bonus/malus pour ses couvertures de base responsabilité civile, casco collision, casco partielle et dommages aux véhicules parqués. Le degré de bonus est attribué en fonction de l'âge du preneur d'assurance ou du conducteur. En l'absence d'accident, nous vous récompensons chaque année d'un degré supplémentaire pour autant que vous n'ayez pas encore atteint le degré de bonus maximal.
Revers du système de bonus/malus: en cas de sinistre, vous perdez l'année suivante quatre degrés de bonus. Vous pouvez éviter ce risque en souscrivant une couverture Protection du bonus. Ainsi, le premier sinistre de l'année dans chaque couverture de base n'a aucune conséquence sur votre bonus. Avec la couverture Protection du bonus PLUS, il n'y a pas de rétrogradation, quel que soit le nombre de sinistres intervenus au cours de la même période d'observation. Bon à savoir: la «période d'observation» n'est pas l'année civile, mais s'étend du 1er septembre au 31 août de l'année suivante. Un sinistre intervenu en mars ne tombe donc pas dans la même période que celui intervenu sept mois plus tard, en octobre. Concrètement: le sinistre de mars 2020 a un effet sur l'année de prime 2021, celui d'octobre 2020 seulement à partir de l'année de prime 2022.
Lorsque vous concluez votre assurance auto, demandez-vous déjà dans quelle mesure vous pouvez assumer les conséquences financières d'un sinistre en cas d'accident ou de panne. Vous pouvez également adapter en tout temps votre couverture d'assurance à vos nouveaux besoins.

Protection du bonus et Protection du bonus PLUS

Parce que c'est si vite arrivé: vous conservez ainsi votre degré de bonus.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles