Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact





Déplacement
Auto
Animaux

Conduire en automne: cinq conseils à suivre

Brouillard, pluie et obscurité. Cinq conseils pour aider les automobilistes à rouler en toute sécurité en automne. Même en cas de situation imprévue.

14 novembre 2019, texte: Jens Wiesenhütter, photo: Unsplash

Voiture sur la route dans une forêt d'automne
Important: adapter sa technique de conduite aux conditions automnales.

Conseil 1: réduire sa vitesse

En automne, les raisons de lever de pied sont nombreuses: l'aquaplanage guette le conducteur en cas de forte pluie. Les feuilles mortes rendent la chaussée glissante. Respectez toujours distance de sécurité en gardant à l'esprit que la distance de freinage est plus longue de 20 mètres à 80 km/h. 20 mètres qui peuvent être décisifs. Et si votre véhicule dérape, suivez les conseils qu'Adrian Suter, expert du TCS, donne en ligne: freiner à fond et attendre que le véhicule soit à l'arrêt. amorcer un freinage d'urgence et attendre que le véhicule soit à l'arrêt.

Conseil 2: allumer les phares

En automne, la lumière baisse et la visibilité aussi. Le brouillard gêne lui aussi la visibilité: les phares automatiques n'allument pas tous les feux de croisement en cas de brouillard. Allumez-les à la main afin que votre véhicule soit bien visible pour les autres automobilistes. Veillez aussi à ce que des feuilles mortes ne soient pas collées sur vos phares.

Helvetia newsletter

Pour éviter toute mésaventure: abonnez-vous dès à présent à notre newsletter.

Conseil 3: ne pas attendre pour passer aux pneus d'hiver

Les pneus d'hivers devraient être montés avant la première chute de neige. Dès que le baromètre affiche 7 degrés, les pneus d'hiver révèlent leurs avantages et réduisent les distances de freinage. Les fabricants l'expliquent. La règle d'or: O - P – d'octobre à Pâques.

Conseil 4: attention aux feuilles mortes et aux chutes de branches

Chacun sait ce qui risque de se passer si la voiture stationne sous des arbres: elle est couverte de feuilles mortes. Dégagez entièrement les prises d'air et le pare-brise. En effet, les vitres s'embuent plus vite à l'intérieur du véhicule si des feuilles obstruent l'arrivée d'air. En cas de tempête, veillez à ne pas garer votre voiture sous un arbre. Et même une fois la tempête passée, il peut arriver que votre voiture soit endommagée par des chutes de branches.

Conseil 5: éviter les collisions avec du gibier

En automne, les accidents dus au gibier sont fréquents au crépuscule Les passages fréquents d'animaux sauvages sont indiqués par des panneaux de signalisation: réduisez votre vitesse. Si des animaux se trouvent sur la route, freinez, passez aux feux de croisement et klaxonnez s'il le faut. Ne faites pas d'embardée. S'il y a malgré tout collision, sécurisez le lieu de l'accident. Le conducteur est dans l'obligation de signaler immédiatement un accident impliquant du gibier et commet une infraction s'il ne le fait pas. Appelez la police et attendez la venue des policiers, du garde-chasse ou des chasseurs. Si l'animal est blessé, ne vous approchez pas pour ne pas le stresser encore plus.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet