Cookie Disclaimer

Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Engagement
Vidéos

Pasteur Hans Oberhammer: premier parrain de la forêt protectrice

Le Prix alpin de la forêt protectrice Helvetia sensibilise à l’importance de la forêt protectrice. Des projets exemplaires issus des Alpes entières sont récompensés. Le jury a élu pour la première fois un «parrain de la forêt protectrice» et l’a honoré pour son engagement exemplaire pour le bien de la forêt.

22 janvier 2016, texte: Kristine Schulze, vidéo: Gallus Media

La Communauté de travail des associations forestières alpines a décerné le dixième Prix alpin de la forêt protectrice, pour la deuxième fois cette année avec l’Helvetia comme sponsor principal. Dix projets et idées venus d’Autriche, de Suisse, de Bavière et du Tyrol du Sud sont nominés. Ils sont tous exemplaires pour le travail d’exploitation et de stabilité de la forêt protectrice et de maintien de l’équilibre entre la nature et l’Homme. Roberto Lecciso, président d’Helvetia Italie et des représentants politiques des pays alpins participent à la remise des prix le 22 janvier 2016 à Dobbiaco (Tyrol du Sud).

«Le thème de la forêt protectrice est souvent peu pris en compte en raison de l’approche à long terme et de la distance géographique. Un hommage comme le Prix de la forêt protectrice aide à créer des passerelles et à rendre l’engagement pour la forêt protectrice perceptible et concret pour les groupes d’intérêts centraux et un grand public», déclare Roberto Lecciso à l’occasion de la remise des prix.

Pasteur Oberhammer devient le nouveau parrain de la forêt protectrice

Pour la première fois, la Communauté de travail des associations forestières des pays alpins attribue la récompense «parrain de la forêt protectrice». Le premier détenteur du titre est le membre du clergé Hans Oberhammer, de la commune de Taisten dans le Tyrol du Sud. Les gens savent bien au-delà de la paroisse que la nature et l’environnement lui tiennent particulièrement à cœur. Au fil des années, il a planté et soigné de nombreux arbres dans la forêt paroissiale et autour du presbytère. Pasteur Oberhammer n’a pas peur de prendre les choses en main lui-même. Il est également connu en tant qu’«ouvrier forestier avec un tablier bleu, une hache, des ciseaux de jardinier et un sac à dos». Le sapin est son arbre préféré. Alexandra Meissnitzer, légende du ski autrichien et ambassadrice de la forêt protectrice d’Helvetia en Autriche depuis 2013, lui remet le prix.

Autres détenteurs de prix en 2015

La catégorie Relations publiques, innovation et partenariats de forêt protectrice récompense la communication créative et médiatique sur la forêt protectrice. Le gagnant du prix 2015 est un projet du Tyrol du Sud qui présente la dynamique de rajeunissement lors du développement de la jeune forêt. Des gardiens forestiers, des propriétaires de forêts et des chasseurs ont contribué à l’évaluation.

Deux autres lauréats viennent de Suisse. Le prix spécial du jury revient à un projet des Grisons. Depuis 2007, dans les vallées de Misox et de Calanca, le réseau des réservoirs d’eau d’extinction pour la prévention des incendies de forêt est constamment renforcé. Le projet de forêt protectrice Mattenbach de Saint-Gall, qui assure une sécurité accrue contre les glissements de terrain avec des éclaircies stabilisatrices est primé en tant que projet à succès.

Avec le prix pour le meilleur projet scolaire, le jury a récompensé la tradition des «fêtes de l’arbre» ancrée depuis 1923 dans la loi italienne sur les forêts. Cette fête a le but de susciter l’amour et le respect des jeunes pour la protection de la forêt. C’est un événement pour les élèves d’école primaire depuis des générations déjà. Les collaborateurs du service forestier régional du Tyrol du Sud font mieux comprendre la forêt à environ 11’000 élèves par an en leur transmettant des connaissances et en les faisant planter leur propre arbre.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles