Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Tirage au sort - Helvetia fête ses 160 ans

Célébrez avec nous et gagnez de superbes prix.

Participer maintenant
Engagement
Entreprises

Puerto Bahía, Colombie: Helvetia assure un port

Ces trois dernières années ont vu la construction, sur la côte colombienne, de l’un des terminaux portuaires les plus modernes pour le transport international par bateau. Un projet de prestige pour l’Amérique du Sud et pour le principal réassureur Helvetia Latin America.

11 mai 2016, texte: Jan Söntgerath, photos: Puerto Bahía

Vue aérienne de l'installation portuaire de Puerto Bahía, qui s'étend sur 155 hectares, l'équivalent de 200 terrains de football.
Le port s’étend sur un espace de 155 hectares, soit l’équivalent de 200 terrains de football.

Pour la Colombie, l’achèvement du port Puerto Bahía représente une étape importante. Cet emplacement avec accès direct au sud du Pacifique et au canal de Panama garantit la liaison avec des routes de transport importantes et internationales pour l’importation et l’exportation de pétrole brut et favorise la compétitivité du troisième plus grand pays d’Amérique du Sud. C’est un projet très prestigieux pour toutes les personnes impliquées; même pour les assureurs.

Un travail à plein temps

Les assureurs locaux ont souscrit une assurance tous risques pour le chantier ainsi qu’une assurance pertes d’exploitation et maîtres d’ouvrage présentant un volume de commandes supérieur à 400 millions de dollars américains. Helvetia Latin America a réassuré plus d’un tiers de ces risques. Ricardo García López, directeur de Helvetia Latin America, a conseillé avec son équipe de cinq personnes à Miami le maître d’ouvrage Sociedad Portuario Bahía et a dirigé les négociations avec toutes les parties prenantes et les investisseurs. «Deux membres de notre équipe étaient presque exclusivement occupés par ce projet», déclare Ricardo García Lopez. Depuis le début des travaux en octobre 2012, les experts de son équipe ont contrôlé sur place la situation en termes de risques à quatre reprises.

Accouchement au forceps

L’ensemble de cette entreprise était toutefois en partie incertain. En effet, des négociations très longues avec les investisseurs ont précédé la conclusion du contrat. Ils exigeaient une protection du capital à 100%, un risque qu’Helvetia n’était pas prête à assumer seule. «Ces négociations ont pris beaucoup de temps et mis nos nerfs à rude épreuve», se rappelle Ricardo García López. Seulement cinq mois plus tard que prévu et sous la contrainte de délais très serrés, toutes les parties prenantes ont signé la version finale de la police. «Grâce à notre persévérance et à notre volonté d’arriver à un compromis, nous avons finalement pu conclure ce contrat avec succès», déclare Ricardo García López non sans fierté. Toutefois, 22 modifications de l’attestation de couverture d’origine devaient être réalisées jusque-là.

Par chance, aucun sinistre enregistré

À l’origine, la construction d’un pipeline de 130 kilomètres de long faisait aussi partie du projet. Il devait relier le port aux terminaux d’exportation et à une grande raffinerie à l’intérieur du pays. Le début des travaux a été toutefois retardé plusieurs fois pendant un an et demi. Tout d’abord parce qu’il y avait aussi ici un désaccord avec les investisseurs concernant la police d’assurance, plus tard en raison de l’instabilité des prix du pétrole. En 2015, les initiateurs ont retiré définitivement cette partie du projet. La durée des travaux de deux ans et demi initialement prévue s’est certes prolongée de plus d’un an dans le cas de Puerto Bahía. Depuis mars 2016, le terminal portuaire est désormais entièrement en service. Et cerise sur le gâteau: aucun sinistre n’a été enregistré pendant toute la durée des travaux! Quel soulagement pour l’équipe Helvetia de Miami, qui peut désormais se concentrer sur d’autres projets tout aussi prestigieux.

Puerto Bahía

Ce port ultramoderne se situe sur l’île de Barú dans la baie naturellement protégée de Carthagène des Indes, l’un des plus grands marchés d’Amérique latine. Il s’étend sur un espace de 155 hectares, soit l’équivalent de 200 terrains de football ou, presque, de la Principauté de Monaco. L’infrastructure pour le ravitaillement, le stockage et l’expédition de pétrole brut et de pétrole est intégrée au port. La construction offre une capacité de stockage de 3.3 millions de barils, soit l’équivalent d’un dixième du débit d’extraction de pétrole quotidien fixé par l’OPEP.

Plus d’infos sur Helvetia Latin America

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles