Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Engagement
Entreprises

Tunnel de base du Gothard: un projet d'assurance au superlatif

Avec la publication des nouveaux horaires des chemins de fer le 11 décembre 2016, le tunnel de base du Gothard sera mise en service régulièrement. L'assureur du projet NLFA est un consortium, et la gérance du contrat est entre les mains d'Helvetia Assurances.

4 décembre 2016, Texte: Jonas Grossniklaus, photos: AlpTransit Gotthard SA

Les travaux de montage de la technique ferroviaire étaient aussi partie intégrante de la couverture d'assurance.
Helvetia assure la construction du tunnel de base du Gothard. Ouvert dès juin, il relie la Suisse alémanique au Tessin en tant que partie des NLFA.

Le nouveau tunnel traversant le Gothard constitue un chapitre important de l'histoire de l'ingénierie. Pour la branche des assurances aussi, ce projet aura été un défi historique. Nationale Suisse, qui entre-temps a fusionné avec Helvetia Assurances, a été responsable de la mise en œuvre de l'assurance du projet NLFA. Le paquet d'assurances englobait des polices travaux de construction, montage, accidents des visiteurs, ainsi que des polices responsabilité civile pour dommages de personnes, de choses et de patrimoine. Quant au risque d'assurance pour cet ouvrage du siècle, Helvetia l'a partagé à parts égales avec Allianz Suisse.

Un projet de construction d'une telle importance entraîne de nombreux défis. «L'état de la technique et les aspects du risque ont continuellement évolué depuis l'établissement de la police en 2000, les défis sur le plan géologique étaient élevés et leurs répercussions ne pouvaient pas toujours être estimées avec certitude», explique Harald Scheer, qui était en charge de l'assurance NLFA pour Nationale Suisse et aujourd'hui pour Helvetia. Mais avant même la conclusion d'un contrat avec le maître d'ouvrage AlpTransit Gotthard SA, il avait fallu, dans la période d'offre, bien comprendre les risques particuliers des différentes phases de construction et rassembler l'ensemble des aspects et estimations pour établir une offre attractive pour le maître d'ouvrage.

Des risques dans le tunnel et au-dessus du tunnel

L'assurance travaux de construction fait partie du cœur de métier des assureurs de tunnels. Cette assurance couvre les frais de reconstruction d'ouvrages détruits. Si par exemple, il devait survenir pour des raisons de nature géologique imprévisibles une décompression entraînant l'éboulement de pierres dans le tunnel déjà construit et que ce dernier en était endommagé, les coûts supplémentaires pour la reconstruction seraient assurés. Les dépenses supplémentaires dues à des risques prévisibles ne sont pas couvertes et le maître d'ouvrage doit toujours prendre les mesures préventives nécessaires et que l'on peut raisonnablement attendre de lui pour éviter de tels événements.

La couverture responsabilité civile couvre le maître d'ouvrage en cas de dommages causés aux tiers. Par exemple, un cas d'affaissement de la surface au-dessus du tube peut entraîner des dommages au niveau de constructions routières ou de barrages. Pour ce qui est du tunnel de base du Gothard, ce risque était concret concernant le mur du barrage Nalps, qui se situe au sud de Sedrun. Il n'y a cependant pas eu de dommages.

Vingt ans de continuité dans la gestion des assurances

Dès le 11 décembre, le trafic ferroviaire débutera selon les horaires prévus. Pour les assureurs, la mission NLFA tire petit à petit à sa fin. Les assurances travaux de construction, montage et accidents des visiteurs venait à échéance le 30 juin 2016. L'assurance responsabilité civile court encore jusqu'à fin 2016. Après cette date, Au Monte Ceneri, le mandat d'assurance court encore jusqu'en 2019. S'agissant du tunnel de base du Gothard, tant le maître d'ouvrage que les assureurs peuvent se féliciter d'un projet couronné de succès, grâce aussi à la constance dans le management du risque d'assurance pendant deux décennies.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles