Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Tirage au sort - Helvetia fête ses 160 ans

Célébrez avec nous et gagnez de superbes prix.

Participer maintenant
Engagement
Jeunesse
Sport

Les Player Escort Kids: une entrée en beauté

Lors des matchs de l’Helvetia Coupe Suisse, les joueurs et les arbitres sont accompagnés sur le terrain par les «Player Escort Kids». Afin que tout se passe sans accrocs, les enfants se préparent brièvement – mais intensément – à ce grand moment.

26 avril 2017, texte: Jonas Grossniklaus, photo(s): Keystone

Mercredi 5 avril 2017, 18h40. Les coulisses de la Schützenwiese de Winterthour sentent le baume musculaire. 22 joueurs se préparent à entrer dans le stade. L’ambiance ne présage pas l’enjeu du match: beaucoup de joueurs se connaissent bien et se saluent cordialement. Dehors, au bout du «tunnel», 9’400 fans attendent leurs héros. C’est la demi-finale de l’Helvetia Coupe Suisse: Winterthour contre Bâle – David contre Goliath.

Mais les joueurs ne feront pas seuls leur entrée sur le terrain: ils seront flanqués des «Player Escort Kids», des enfants de six à dix ans qui marcheront à leurs côtés – et au côté des arbitres –, main dans la main. Peu avant le premier coup de sifflet, les enfants n’attendent qu’un signe pour s’élancer.

Une préparation intensive

Bien que les enfants ne parcourent que quelques mètres puis attendent la poignée de main pour ensuite quitter le terrain, une préparation rigoureuse est nécessaire. Celle-ci commence peu après 17 heures, devant le stade. Les garçonnets – à Winterthour, pas de fillettes parmi les Escort Kids – arrivent avec leurs parents. Chacun d’eux reçoit un billet d’entrée pour lui et pour deux adultes; afin que les familles ne se perdent pas de vue, les billets des enfants comportent le numéro de téléphone des parents. Comme les Kids sont au nombre de 25, tout cela prend un certain temps!

Enfin, ça démarre

L’excitation est palpable lorsque les manœuvres commencent. «En colonne par deux!» – les garçons réagissent au quart de tour. Direction les vestiaires, où chacun reçoit un maillot, un short, des protège-tibias et une casquette Helvetia.

Ceux-ci sont enfilés dans le calme; pas une trace de nervosité ou d’excitation. Michael nous explique qu’il a déjà une fois fait une entrée avec le FC Zurich. Les enfants ne semblent pas se soucier de savoir quel joueur leur sera assigné. Benjamin, quant à lui, préférerait marcher aux côtés du gardien de but de Winterthour.

Presque comme un entraînement

Il est 18 heures, tous sont en tenue, et la vraie préparation peut commencer. Daniela D’emelio, qui s’occupe de nos jeunes, leur fait tirer au sort le joueur qu’ils accompagneront dans le stade. Ensuite, on pratique le défilé: en avant, les trois garçons qui accompagnent les juges, ensuite, en rang par deux, les Escort Kids des deux équipes. Pour finir, Daniela D’emelio leur explique comment bien se comporter: «Ne rien demander aux joueurs!», «Ne pas mettre les doigts dans le nez! », «Donner la main à son voisin!», «Toujours regarder en avant!» Comme pour un entraînement de football, c’est la pratique qui rend bon. Aussi, on répète plusieurs fois la mise en place et les règles de comportement. À l’observer, Daniela D’emelio pourrait tout aussi bien entraîner de jeunes joueurs – ce qu’elle n’a pourtant jamais fait: lorsqu’elle ne coache pas les Kids pour la Fédération suisse de football, elle travaille dans une banque.

Le gros lot: un ancien junior de Winterthour

Dernier passage en revue: tous les maillots hors du caleçon? les jambières bien ajustées? Alors on s’engage dans le couloir d’entrée. Daniela D’emelio et ses garçons se présentent suffisamment tôt: les joueurs sont encore à s’échauffer sur le terrain. L’un après l’autre, ils retournent aux vestiaires, se préparent pour le match puis se positionnent avec leur Escort Kid. Et c’est le grand moment: au pas, les joueurs, les arbitres et les 25 gamins font leur entrée sur le terrain. La brève mais intense préparation n’a pas été vaine: tout se passe comme prévu.

De retour au vestiaire, les enfants se changent de nouveau. L’agitation reprend et chacun annonce à haute voix son «partenaire». Benjamin n’a pas eu son gardien de but, mais Luca Zuffi, joueur de Bâle, un ancien junior de Winterthur. Son père Dario est entraîneur assistant de Winterthour; il y a plus de 20 ans, c’est lui qui a tiré le but décisif qui a propulsé Bâle dans les hauteurs. Cette anecdote fait de Luca Zuffi l’un des joueurs les plus populaires auprès des Escort Kids. Benjamin est donc tout à fait satisfait de son partenaire et de son expérience comme Player Escort Kid!

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles