Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Tirage au sort - Helvetia fête ses 160 ans

Célébrez avec nous et gagnez de superbes prix.

Participer maintenant
Engagement
Vidéos

L’Europe doit devenir une Suisse à grande échelle

Le prince Michael de Liechtenstein en est convaincu: l’Europe doit devenir une Suisse à grande échelle. Ce serait le meilleur moyen de surmonter les nombreux défis qui assaillent le continent, explique-t-il lors de cette deuxième édition de «TheTalk@TheStudio», coproduite par Helvetia et Ringier.

29 mai 2017, Texte: Hansjörg Ryser, photos: Thomas Lüthi

Helvetia ne peut évidemment pas se désintéresser de l’Europe. En effet, près de la moitié des primes d’assurance non-vie et vie individuelle encaissées proviennent de marchés étrangers comme l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, la France ou l’Espagne. Or ces marchés sont très différents, que ce soit sur le plan politique, économique ou culturel, comme l’explique Philipp Gmür, CEO d’Helvetia Assurances, en prélude à la deuxième édition de l’émission «TheTalk@TheStudio». Toute l’assistance réunie pour cette rencontre coproduite par Helvetia et Ringier était d’autant plus impatiente d’en savoir plus sur les répercussions de l’élection présidentielle française sur le Vieux Continent.

Pour commencer, l’animatrice, Christine Maier, a tenu à clarifier comment s’adresser à son invité. «À Vaduz, tout le monde m’appelle «prince Michael»», a répondu Michael de Liechtenstein, ajoutant en riant: «ou Altesse sérénissime, si vous insistez». Il a beau être le petit-fils de la dernière impératrice d’Autriche, Zita, le prince Michael est pleinement engagé dans la vie active: à la tête de son think-tank GIS (Geopolitical Intelligence Services), il analyse de près les péripéties de l’actualité, en Europe et autour.

Les conflits électroniques remplacent les champs de bataille traditionnels

Quoique formulée avec diplomatie, son analyse de la situation ne manque pas de mordant. Le prince Michael estime que l’Europe est confrontée à divers défis de taille, telle la pression migratoire – surtout africaine – qui n’en est peut-être qu’à ses débuts. Il y a aussi les problèmes économiques toujours non résolus, l’endettement public et l’incertitude quant à la prévoyance vieillesse. Tout cela attise la peur de l’avenir, chez les jeunes en particulier, et fait le lit des partis populistes. L’optimisme est malheureusement une vertu rare de nos jours. Sans parler des relations problématiques avec la Russie ou la Turquie.

Le prince tient toutefois à nous rassurer: tant que les relations économiques restent intactes, il y a peu de risques que les États en viennent aux armes. Les conflits se feront sous d’autres formes, par exemple des cyber-attaques ou des guerres de propagande. L’élection présidentielle en France a tout de même montré que les forces radicales ne constituent pas la majorité, et que les démocraties fonctionnent. L’Europe a besoin de l’UE, mais elle doit évoluer vers plus de fédéralisme, tout en encourageant la diversité – une valeur d’Helvetia. Pour le prince, la Suisse est un modèle à suivre: «L’Europe doit devenir une immense Suisse.»

TheTalk@TheStudio

TheTalk@TheStudio

Avec le prince Michael de Liechtenstein, «TheTalk@TheStudio» a accueilli, une fois de plus, un invité d’un calibre extraordinaire. Cette série de rencontres est une initiative commune de Ringier et Helvetia. À l’invitation de Marc Walder, CEO de Ringier et de Philipp Gmür, CEO d’Helvetia, près de 70 spectateurs assistent en direct, à la Maison de la presse Ringier, à un entretien avec un invité de marque venu de la sphère politique ou économique, animé par Christine Maier.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles