Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact





Concours

Participez maintenant et gagnez!

Vers la question du jour
Groupe et innovation
Transport
Engineering
Construction

CST: Des marchandises sous nos pieds - de l'espace libéré

Le système logistique global numérique Cargo sous terrain (CST) reliera les grands centres de la Suisse à partir de 2030. Il libérera routes et voies ferrées, réduira la pollution et garantira la livraison ponctuelle de marchandises pour tout un chacun. Flexible, juste à temps, comme le souhaitent les consommateurs. C’est en tout cas l’ambition de ses promoteurs.

10 octobre 2019, texte: Roswitha Thurnheer, photo: Helvetia

Tunnel ferroviaire avec deux personnes de sécurité qui regardent dans le tunnel depuis une élévation.
L'innovation du futur: un système de tunnels souterrains pour décharger le trafic de livraisons.

«Cargo sous terrain» est un système logistique global pour le transport flexible de marchandises de petites dimensions. Les tunnels relient les sites de production et de logistique aux centres urbains. Les marchandises sont distribuées en surface par CST dans des véhicules respectueux de l'environnement.

Réseau de 500 km de long

40 pour cent de camions en moins sur les routes suisses, 30 pour cent de livraisons en moins et 50 pour cent de bruit en moins par rapport à aujourd'hui. C'est ce que CST entend réaliser avec son projet.
Le premier tronçon reliant Härkingen-Niederbipp à Zurich sera long de près de 70 kilomètres avec dix plaques tournantes (hubs) à partir desquelles s'effectuera une distribution fine en surface. CST convient aussi bien à l'approvisionnement qu'à l'élimination (déchets, recyclage). D'ici 2050, un réseau de 500 kilomètres verra le jour entre le lac de Constance et le lac Léman avec des embranchements vers Bâle, Lucerne et Thoune.

Électricité produite à partir d'énergies renouvelables

Le coût total de la construction du premier tronçon de Härkingen-Niederbipp à Zurich, incluant les logiciels, les hubs et les véhicules souterrains et de surface, est estimé à trois milliards de francs suisses. Il s'agit d'une initiative du secteur privé. Raymond Piot est membre du conseil d'administration pour Helvetia.

La totalité de l'électricité utilisée pour faire fonctionner le système provient d'énergies renouvelables. Des économies de CO2 allant jusqu'à 80% par tonne transportée sont escomptées. La CST vient en complément du transport ferroviaire. S'il y a concurrence, c'est uniquement par rapport au transport routier.

Quelles sont les prochaines étapes?

Une nouvelle loi fédérale est nécessaire pour la construction et l'exploitation. La consultation publique est actuellement en cours. La décision parlementaire devrait intervenir d'ici 2021. La progression de l'actionnariat atteste du potentiel de CST à améliorer l'avenir.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet