Votre navigateur n'est pas à jour

Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. Pour utiliser ce site web sans problème d'affichage, nous vous recommandons d'installer un nouveau navigateur (par exemple Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari ou Microsoft Edge).

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact

L’OLMA – la cinquième saison de Suisse orientale

Qu’est-ce qui distingue un bon organisateur? A-t-on encore besoin de foires-expositions à l’ère du numérique? Cliente d’Helvetia, OLMA Messen St.Gallen est une entreprise suisse orientale qui organise des foires-expositions et des événements dans la région et traite toutes les questions sur le sujet.

15 octobre 2019, texte: Philomena Koch, photo: Anna-Tina Eberhard, Michael Huwiler

Plusieurs personnes se promènent dans le petit stade OLMA-Arena avec les cloches de vache en ligne.
Nouvelles attractions rencontrent la tradition. Jeunes et vieux y participent. Un endroit pour les gens et les animaux. OLMA Messen à Saint-Gall.

La première OLMA, foire suisse orientale de l’agriculture et de l’alimentation, fut organisée par la ville de Saint-Gall en 1943. Une occasion, pour les agriculteurs de la région, appauvris par la guerre, de présenter leurs produits à la vente dans des tentes. Les tentes ont cédé la place aux halles et parmi les marchandises, on trouve aujourd’hui de tout – de la machine à café au luxueux lit à eau. Mais ce sont aussi des traditions comme le «Säulirennä» (course de cochons) et le «Brotworst» (saucisse grillée) qui ont fait de l’OLMA l’une des foires-expositions les plus visitées de Suisse.

La recette du bon organisateur

Un organisateur à succès est un véritable équilibriste: «D’une part, il doit avancer avec son temps, se perfectionner et proposer de nouvelles attractions», explique Adi Stuber, vice-directeur d’OLMA Messen St. Gallen. Mais il doit également veiller à perpétuer les traditions.

Des hauts et des bas

Comme toute entreprise, OLMA Messen a elle aussi traversé des moments difficiles: En octobre 2000, juste après l’OLMA, la halle de dégustation «d’Hallä 7» a été entièrement ravagée par les flammes – le plus grand sinistre dans l’histoire de l’entreprise. «Cela nous a fait mal car cette halle était l’un des lieux de rencontre les plus prisés de la foire-exposition», explique Adi Stuber. À cette époque-là, Helvetia se tenait aux côtés de l’entreprise comme partenaire de confiance. Adi Stuber garde un très bon souvenir de leur collaboration. Néanmoins, ce fut la fin du point de rencontre dans la halle 7. En effet, la halle n’a jamais été reconstruite – depuis 2001, les visiteurs font leurs dégustations dans les halles 4 et 5.

Une expérience inoubliable

À l’ère du shopping en ligne, il semble que les foires-expositions passent en arrière-plan, voire disparaissent totalement. Malgré tout, Adi Stuber perçoit la numérisation comme une opportunité: «À l’ère du numérique, la recherche d’un équilibre gagne en importance. Les foires-expositions et les événements placent la rencontre personnelle et l’expérience au premier plan».

L’OLMA-Neuland

La halle 1 actuelle va être remplacée par un plus grand bâtiment. La nouvelle halle attirera davantage de manifestations nationales et internationales à Saint-Gall. OLMA Messen s’inscrit ainsi dans la logique de son objectif – à savoir devenir le plus grand organisateur de Suisse.

Veuillez vérifier votre connexion Internet