Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Le Säntis est de retour

Il y a un an et demi, deux avalanches ont endommagé une partie du restaurant Schwägalp et un pilier du téléphérique de Säntis Schwebebahn AG. Et cette année, le restaurant et le téléphérique ont dû faire face à une nouvelle perte d’exploitation en raison du coronavirus. Andreas Marty, directeur du marketing et des ventes, explique comment ces incidents ont affecté le téléphérique du Säntis.

5 juin 2020, texte: Natascha Fabian et Olena Faes, photo: Helvetia

M. Marty, que s’est-il passé exactement lors de l’avalanche?

Deux accidents se sont produits d’affilée: une première avalanche a touché une partie du bâtiment de la Schwägalp – une salle de conférences et deux zones du restaurant. La deuxième avalanche a endommagé un pilier du téléphérique du Säntis.

Comment avez-vous vécu cette catastrophe?

L’avalanche s’est abattue après la fin de ma journée de travail et une collaboratrice m’a contacté peu après. Je suis bien évidemment immédiatement retourné sur place. Les unités de sauvetage étaient déjà sur les lieux. J’ai été soulagé qu’il n’y ait pas eu de blessés.

Qu’avez-vous fait après cet incident?

Nos partenaires, les fournisseurs, Helvetia en tant que compagnie d’assurances et nous-mêmes avions tous le même objectif: reprendre nos activités le plus rapidement possible. Heureusement, nous avons pu poursuivre notre travail dans le secteur de la restauration quelques jours plus tard. Ce qui nous a coûté le plus de temps, c’est le délai de livraison des fenêtres spéciales et les travaux de reconstruction. Mais le but était clair: à l’exception de quelques optimisations, nous voulions atteindre la même situation qu’avant l’accident.

Bien sûr, les travaux de réparation du pilier ont pris un peu plus de temps. Le fabriquant s’est rendu sur place très rapidement et a d’abord pris les mesures et dispositions nécessaires pour les réparations. Grâce au fait que nos spécialistes ont travaillé en continu dès le début, les activités ont pu reprendre à temps pour la haute saison estivale. Le pilier a pu être temporairement réparé et est tout aussi sûr qu’auparavant.

Qu’avez-vous fait pendant l’interruption de l’activité?

Nous avons procédé à des transformations au sommet. Nous avons reçu de nombreux messages d’hôtes nous disant que le Säntis leur manquait. Nous nous réjouissons donc d’autant plus de présenter à nos hôtes un nouveau restaurant et la première étape de notre espace de découverte «Säntis - la montagne météorologique» au sommet, juste à temps pour la haute saison et la reprise des activités.

Après l’avalanche l’année dernière, c’est le coronavirus que vous avez subi cette année. Qu’est-ce qui a changé pour vous ces derniers mois?

C’est un moment très particulier, une situation d’exception incomparable. Il règne une atmosphère irréelle, aussi à la Schwägalp et sur le Säntis. Depuis le 11 mai, nous avons pu reprendre les activités à la Schwägalp, avec certaines restrictions, et nous nous réjouissons de la reprise des activités au sommet du Säntis.

Le 6 juin, le téléphérique transportera pour la première fois des hôtes sur le Säntis. Comment vous y êtes-vous préparés?

La chose la plus importante reste bien sûr la sécurité et la santé de nos hôtes et de nos collaborateurs. Nous avons développé un concept de protection à cet effet. De plus, grâce à la flexibilité des temps de parcours du téléphérique, cela ne pose aucun problème de transporter un nombre réduit de personnes.
Nous sommes particulièrement heureux de pouvoir présenter à nos hôtes un nouveau point fort lors de l’ouverture du téléphérique du Säntis car ici aussi, nous avons profité de cette période pour construire la deuxième étape de l’espace de découverte. Les hôtes peuvent donc se réjouir du nouveau point fort «Säntis – le monde de la glace» lors de leur prochaine visite.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet