Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Portraits
Personnes privées

Coupe à la demande: en route avec Pos Bridge

Coupe au carré avec frange ou cheveux courts et blonds platine? Pas de problème! Quiconque prend rendez-vous avec Pos Bridge, client de l’Helvetia, ne sera pas déçu. De plus, nul besoin de sortir de chez soi. En route avec le «craziest hairdresser alive».

30 novembre 2013, texte: Isabella Awad, photos: Dan Cermak

Il sort de son véhicule son meuble à tiroirs, sa chaise et son bac, tuyau compris. «Hi girls», crie-t-il depuis le parking en direction du balcon où Louise et sa voisine lui font signe. Pos Bridge a rendez-vous avec Louise Tidd pour une coupe de cheveux. Hollywood, juste avant un tournage? Non, nous sommes à Zollikon, un vendredi après-midi comme les autres.

Qui est Pos?

Oh, dear! Pos a 37 ans, il est australien et coiffeur. Tatoué sur les jambes et les bras, il porte des lunettes de toutes les couleurs, parfois plusieurs paires en même temps. Pos est coiffé, si tant est que l’on puisse appeler cela «coiffé», à l’iroquoise. À ses oreilles, deux bouchons de flacons de démaquillant Chanel attirent tous les regards. Il aime rire… Mais même s’il semble «crazy», c’est un véritable artiste en matière de coiffure.

Falling in Love

«À l’époque où je l’ai rencontrée, mon épouse était jeune fille au pair chez l’une de mes clientes, à Perth – j’ai tout de suite su que je suivrais cette femme partout – et c’est comme cela que je suis arrivé en 2008 dans ce pays si froid qu’est la Suisse.» Pos a appris son métier dans son pays natal, l’Australie. À première vue, il pourrait être moniteur de kitesurf. Pourquoi es-tu devenu coiffeur, Pos? «C’est simple: dès l’apprentissage, tu es entouré de femmes, ça m’a plu.» Why not. «Et puis j’aime être mon propre patron.»

Des cheveux partout?

Il était déjà coiffeur à domicile en Australie. Aujourd’hui, il se rend là où ses clients l’appellent, depuis Zurich, son lieu de résidence. «Tu te dis sans doute que si le coiffeur vient chez toi, ça va être compliqué et il va falloir nettoyer», dit Pos. «Mais ce n’est pas le cas. J’amène tout: ma chaise, mes serviettes, mon peigne, mon sèche-cheveux. La cliente n’a qu’à s’asseoir et je me charge du reste, easy.» Coupe, couleur, chignon, etc. Le service est le même que dans un salon traditionnel.

Do you speak English?

90 pour cent des clients de Pos sont anglophones; mais il parle très bien allemand et de plus en plus de «locaux» font appel à lui. Ce sont souvent des mamans de jeunes enfants qui n’ont pas de baby-sitter. Ou des copines qui organisent un après-midi ou une soirée «coiffeur». Une coupe, avec couleur et tout ce qui va avec, coûte 225 francs. Mais si les clientes sont deux ou plus, elles ne paient que 175 francs chacune. Quelle coiffure préfère-t-il? «J’aime tout – mais ce qui me plaît le plus, ce sont les cheveux courts teints en blond», confie Pos.

Et Louise? Aujourd’hui, Pos se rend chez Louise Tidd. Louise, pourquoi fais-tu appel à un coiffeur à domicile? «Oh, I don’t like hair salons; Pos speaks English, he is funny – and we can drink something!», s’amuse Louise. Ni une, ni deux, on entend sauter un bouchon de Champagne. Louise est également australienne; c’est aussi une artiste – mais sur toile et avec de la peinture. Elle a vécu de nombreuses années avec sa famille à Pékin. Sa maison est remplie d’oeuvres d’art et de trouvailles asiatiques. Il y règne une atmosphère plus raffinée que dans n’importe quel salon.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles