Cookie Disclaimer

Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Portraits
Sport
Vidéos

Du hockeyeur vedette au constructeur de ponts

Filippo Celio a fait sa première carrière sur la glace: de 1984 à 1994, il fut joueur professionnel de hockey sur glace au HC Ambrì-Piotta et au EHC Kloten. En plus de son travail d’avocat et de conseiller, il a démarré il y a deux ans sa deuxième carrière en qualité d’éditeur du TES Magazine, un magazine en allemand sur la politique, l’économie, la culture et la société, ayant pour but de rapprocher le Tessin et la Suisse alémanique.

1 février 2013, texte: Crafft, vidéo: Crafft

Le nom Celio est particulièrement connu au Tessin: Filippo, Nicola et Manuele Celio sont ici admirés en tant qu’anciens hockeyeurs ayant remporté un très grand succès. Filippo a démarré sa carrière sportive tout petit, à l’âge de 5 ans, dans la vénérable salle d’Ambrì. C’est ici qu’il a fait ses premiers tours, entraîné par son père Tino Celio, qui, quoi d’étonnant, a également derrière lui un passé glorieux dans le hockey sur glace. Aujourd’hui âgé de 85 ans, il fut un joueur de la première heure du club traditionnel du nord du Tessin, fondé en 1937.

A l’âge de 17 ans, Filippo Celio a accompli sa première saison professionnelle avec Ambrì Piotta. Il fut champion du monde au Japon, avec l’équipe nationale B des juniors en 1995, et champion du monde au Canada avec les juniors A en 1996. Après cinq saisons pour Ambrì Piotta, il joua chez les pros pendant deux ans à partir de 1988 à l’EHC Kloten. En plus du sport, il a terminé ses études de sciences juridiques à l’université de Zurich. «Je faisais sans cesse la navette sur l’axe nord-sud», dit-il aujourd’hui. Agé de 47 ans et né à Zurich, il a toutefois passé le plus clair de son enfance de l’autre côté du Gothard.

Au milieu des années 90, Celio a abandonné son équipement de hockey pour se concentrer sur sa deuxième carrière. Il a travaillé comme juriste dans le Tessin et à Zurich, devenant plus tard Managing Director chez PricewaterhouseCoopers à Lugano. Puis en 2012, il s’est mis à son compte en ouvrant une étude d’avocats au nom de Celio Cavadini & Partners à Lugano, et a réalisé son plus grand rêve: la fondation de son propre périodique. Le magazine TES est une revue mensuelle en langue allemande, produite au Tessin et distribuée dans toute la Suisse, avec des sujets issus de la politique, de l’économie, de la culture et de la société.

Ainsi, Celio a fait de sa vocation une profession: «Je veux transmettre mes expériences et construire un pont entre la Suisse alémanique et le Tessin», dit-il. En d’autres termes, Celio veut montrer que la Suisse ne s’arrête pas au Gothard, bien au contraire; au Tessin et dans l’espace économique de l’Italie du Nord avec sa métropole Milan, un potentiel énorme s’ouvre, recelant des perspectives encore inconnues.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles