Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Portraits
Entreprises
Vidéos

Imprimante 3D: de la fascination au modèle commercial

L’entreprise 4D Factory mise depuis trois ans sur l’imprimante 3D. Le directeur Günter Berger prédit un avenir glorieux pour cette technologie. Avec l’assurance de l’Helvetia, ses appareils coûteux travaillent sans risques majeurs.

4 décembre 2015, Texte: Fabian Weidmann, Vidéo: Gabriel Huber

Günter Berger a entendu parler de l’imprimante 3D pour la première fois en 2002 et a été fasciné par cette technologie et ses possibilités d’emploi presque illimitées. Son enthousiasme était toujours aussi fort dix ans plus tard, si bien qu’il a fait l’acquisition de deux imprimantes 3D en 2013 et a fondé sa deuxième entreprise peu de temps après: la «4D Factory». Le polymécanicien de formation était conscient du fait qu’il exploiterait les imprimantes uniquement en parallèle à son activité principale, pour commencer. Il poursuit toujours son activité principale avec l’entreprise BLM Mechanik. Celle-ci est spécialisée dans la fabrication de pièces mécaniques en métal à l’aide d’un procédé traditionnel.

Imprimante 3D: l’appareil de l’avenir?

Même trois ans plus tard, les commandes d’impression restent rares – malgré le «buzz médiatique» autour de l’imprimante 3D, pour reprendre les mots de M. Berger. «D’une part, la technologie 3D n’a pas encore totalement pris pied dans l’industrie, d’autre part, la pression sur les prix provenant de l’étranger est très élevée», explique M. Berger. Actuellement, l’entreprise «4D Factory» traite une commande pour l’association locale de modélisme. M. Berger et son entreprise souhaitent permettre aux clients de mettre en œuvre un produit le plus vite possible, de l’idée à la fabrication en série. «L’imprimante 3D est particulièrement adaptée pour les modèles et les prototypes», explique M. Berger.

Ainsi, le directeur des deux entreprises reste optimiste, malgré la situation de départ délicate: il est persuadé que l’imprimante 3D jouera un rôle important à l’avenir; non seulement dans l’industrie, mais aussi dans d’autres domaines, tels que la médecine. Aujourd’hui déjà, les imprimantes 3D produisent du tissu similaire à la peau. De plus, les scientifiques font des recherches sur des matières pour reproduire les os et les articulations. Lors du procédé d’impression, la matière est appliquée couche par couche. Cela permet de fabriquer même des produits complexes avec précision lors d’un processus en une seule étape.

Sans risques grâce à l’assurance

La technologie fascinante et sa conviction personnelle motivent M. Berger à continuer d’investir une partie de ses ressources dans l’imprimante 3D et à développer son savoir-faire. «Cela va peut-être porter ses fruits un jour», songe-t-il. En revanche, il ne pense pas que l’imprimante 3D va remplacer la fabrication actuelle de composants industriels. Elle devrait plutôt compléter les processus actuels.

M. Berger a récemment conclu une assurance imprimante 3D auprès de l’Helvetia pour ses deux appareils. Celle-ci indemnise non seulement le dommage causé à l’imprimante en cas de sinistre, mais elle prend également en charge les coûts pour les impressions défectueuses ainsi que la matière première devenue inutilisable et assume les frais supplémentaires dus à une interruption de l’exploitation. Ainsi, M. Berger peut s’adonner à son enthousiasme sans prendre de risques importants et expérimenter de nouveaux produits pour ses clients.

Un imprimante 3D

Assurer une imprimante 3D

Helvetia est le premier assureur à offrir une assurance d’imprimante 3D. Vous couvrez ainsi non seulement l’endommagement de votre imprimante 3D mais aussi les impressions réalisées, les matières premières et les préjudices pécuniaires.

Plus d’infos sur l'assurance imprimante 3D

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles