Cookie Disclaimer

Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Portraits
Sport

Philipp Siegrist: Une vie de gymnaste

Dans le spectacle du Cirque du Soleil élaboré en hommage à Michael Jackson, Philipp Siegrist a montré ses talents aux anneaux, notamment au Madison Square Garden de New York. Le prochain spectacle commence maintenant à Montréal. On a rencontré l’artiste, client d’Helvetia, juste avant son départ, dans un gymnase de Niederlenz.

16 décembre 2016, texte: Isabella Awad, photos: Dan Cermak

Il a suivi son frère et sa sœur qui étaient tous les deux dans un club de g ymnastique. L’entraîneur pensait certes qu’à quatre ans et demi, il était trop jeune pour commencer, mais il a changé d’avis après un essai. Philipp allait au g ymnase deux fois par semaine. «Le g ymnase du STV Wettingen était ma deuxième maison», se souvient Philipp. Devenir sportif professionnel n’était toutefois pas envisageable à l’époque, il a donc fait un apprentissage pour devenir mécanicien auto. La g ymnastique est néanmoins restée la passion qui le rend heureux aujourd’hui encore.

À la recherche de talents

En novembre 2010, les Talent Scouts du Cirque du Soleil l’ont découvert. Ils recherchaient des gymnastes pratiquant les anneaux pour la tournée en hommage à Michael Jackson. Philipp Siegrist a préparé un dossier de candidature et envoyé des vidéos. Et ça a marché. Après cinq mois et demi de préparation à Montréal, au quartier général du Cirque du Soleil, il est parti en tournée à travers le monde pendant un an. Lors de la tournée en hommage à Michael Jackson, on comptait près de 18 000 spectateurs chaque soir, j’adorais ça», déclare l’artiste.

De retour en Suisse

Son dernier spectacle a eu lieu le 2 septembre 2012 au Mexique. Philipp Siegrist est revenu en Suisse et a poursuivi sa formation d’entraîneur de fitness. Il est resté en contact avec le responsable de Montréal, qui lui a demandé en février 2016 si ça l’intéresserait de faire partie du prochain spectacle. Et comment! «Je venais de commencer un nouvel emploi dans une salle de sport. Mon chef, également g ymnaste et entraîneur national, s’est montré fort heureusement très compréhensif et m’a dit que je ne pouvais pas laisser passer une telle chance.»

Une banane pour reprendre des forces

Juste avant de monter sur scène, tout le côté glamour perd de son importance. Il faut savoir se concentrer. «En ce moment, j’aime bien manger une banane. Comme ça, je sais que j’ai suffisamment de glucides et que je peux réaliser ma performance. Ensuite, j’enfile mes gants pour les anneaux, je plonge mes mains dans la magnésie et les battements de mon coeur ralentissent.» Pendant qu'il réalise sa performance avec les anneaux, il oublie tout ce qui l’entoure.» Au Cirque du Soleil, la sécurité prime. Malgré tout, les artistes travaillent rarement avec des systèmes de sécurité lors des spectacles. «Ça enlèverait la magie du spectacle», dit Philipp Siegrist. «Tout va bien quand l’entraînement et le matériel sont bons.»

New York est unique

«Les voyages ont élargi mon horizon», explique Philipp Siegrist. En 2011, il a rencontré Roger Federer à Montréal, dont il est depuis un grand fan. De tels moments sont inoubliables. Quelle ville ou quel endroit l’a le plus impressionné? «New York. Là, tu te retrouves sur le Madison Square Garden vide et tu t’imagines toutes les personnes qui étaient sur scène avant toi. C’est dans ces moments irréels que je me demande toujours: Mais qu’est-ce que Philippe de Wettingen fais ici?»

Philipp Siegrist

Philipp Siegrist

Le Blog Helvetia publie régulièrement des articles sur la vie de Philipp Siegrist comme artiste en tournée.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles