Cookie Disclaimer

Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Portraits
Entreprises

Les virtuoses de la prothèse dentaire

Elle n’avait pas pensé reprendre un jour l’affaire de son père. Pourtant, Doris Egli-Ess se dévoue aujourd’hui corps et âme à ESS Zahntechnik AG aux côtés de Renzo Trachsler. Le laboratoire dentaire est l’un des fleurons de l’organisation professionnelle, qui a choisi Helvetia pour ses assurances.

24 janvier 2017, texte: Sandra Biraghi, photos: Katrin Meier 

Quand on pénètre dans le laboratoire de la Beckenhofstrasse à Zurich, on perçoit immédiatement une légère odeur de produit chimique. Elle émane du monomère, matériau utilisé dans la fabrication des prothèses dentaires. Voilà longtemps déjà que Doris Egli-Ess y est insensible. Elle a grandi enveloppée de cette odeur. Toute petite déjà, elle passait du temps dans le laboratoire de son père, y écoutait le ronronnement des roues de polissage et s’amusait à triturer la cire à modeler. Aujourd’hui encore, elle ne peut s’empêcher de confectionner des figurines en cire à bougie.

Le métier dans le sang

Comme ses deux frères, Doris Egli-Ess a suivi la formation de technicienne-dentiste avant d’intégrer l’entreprise de son père. Devenue jeune mère, elle se retire quelques années de la vie active. Mais lorsque son frère Jörg Ess souhaite changer de métier et vendre l’entreprise fondée par leur père à Olten en 1948, Doris Egli-Ess est prise de court. Elle n’avait jamais caressé l’idée de reprendre ESS Zahntechnik. «Mais je ne pouvais simplement pas supporter l’idée de vendre l’entreprise de mon père à des inconnus, peut-être même à l’étranger», confie-t-elle.

Du camarade d’école à l’associé

Doris Egli-Ess réintègre l’entreprise familiale à temps partiel et s’interroge sur l’avenir d’ESS Zahntechnik. Elle finit par trouver une solution avec Renzo Trachsler, qui dirige depuis de longues années la fabrication des prothèses dentaires dans le laboratoire et possède son propre laboratoire dentaire à Küsnacht. Ils se sont connus à l’école professionnelle. Depuis l’été dernier, donc, Doris Egli-Ess et Renzo Trachsler sont associés. «Pour dire vrai, je n’ai jamais souhaité de coopération», lance-t-il avec un clin d’œil, précisant que c’est une pratique inhabituelle dans cette branche. «Mais les choses se sont faites tout naturellement.»

Beaucoup d’agitation

Ess Zahntechnik AG Zurich reste donc dans la famille pour le moment. Le laboratoire zurichois emploie actuellement onze personnes. Les deux chefs ont un emploi du temps très chargé. «Il règne parfois une grande agitation», concède Doris Egli-Ess alors qu’un collaborateur demande de toute urgence l’avis d’Enzo Trachsler sur son travail. La commande doit être livrée avant midi.

Fer de lance mondial

La concurrence est sévère, le prix un argument clé. «La fabrication de prothèses dentaires est en plein bouleversement», explique Enzo Trachsler. Les progrès de la prévention dentaire, l’offre étrangère à prix cassés et la numérisation modifient les exigences de la profession… et préservent aussi tout l’intérêt du métier. Si c’était à refaire, les deux associés choisiraient encore ce métier sans hésiter, déclarent-ils d’une seule voix. «Les prothèses dentaires suisses sont parmi les meilleures au monde», affirme Enzo Trachsler qui, pour examiner le travail des salariés, fait tous les jours la navette entre le laboratoire d’Ess Zahntechnik AG situé au bord du lac, à Küsnacht, et le siège de l’entreprise, à Zurich. Il enseigne aussi une fois par semaine à l’école professionnelle pour malentendants (BSFH).

Daniel Frauchiger

Helvetia est «Preferred Partner» des laboratoires de prothèses dentaires

Depuis la fusion opérée à l’été 2016, Ess Zahntechnik AG se fait conseiller par Daniel Frauchiger, qui représente Helvetia. Le conseiller spécialisé accompagne les membres de «Swiss Dental Laboratories», l’association des principaux laboratoires dentaires de Suisse et de la Principauté de Liechtenstein (ALPDS). L’organisation professionnelle défend les intérêts des techniciens-dentistes et recommande Helvetia au titre de «Preferred Partner» pour toutes les questions concernant l’assurance choses, la responsabilité civile et la prévoyance.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles