Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Tirage au sort - Helvetia fête ses 160 ans

Célébrez avec nous et gagnez de superbes prix.

Participer maintenant
Portraits
Logement & propriété
Vidéos
Prévoyance & santé

Vieillir à domicile grâce à Home Instead

Habiter chez soi jusque dans sa vieillesse – c’est ce que beaucoup d’entre nous espèrent. Grâce à Home Instead, c’est possible. Heidi Weiss profite de ce service. Une visite chez elle à Wattwil avec Thomas Aepli, associé-gérant de l’organisation à Arbon et sa collaboratrice Susann Anderegg.

31. juillet 2017, texte: Isabella Awad, photos: Daniel Ammann, vidéo: Gabriel Huber, Focus Format  

Heidi Weiss est heureuse. Comme chaque jour, à sa fenêtre, peu avant 11 heures, elle attend Susann Anderegg. Lorsqu’elle voit arriver sa bicyclette, elle lui fait de grands signes. Les deux femmes passeront ensemble les deux prochaines heures, cuisinant, mangeant, pour terminer autour d’un café au «Abderhalden», après avoir joué au yahtzee. Susann Anderegg travaille comme «CAREGiver» chez Home Instead; elle s’occupe des personnes âgées chez elles, dans leur cadre familier.

Un ancrage local

Thomas Aepli, diplômé en management d’institutions sociales, gère depuis six ans l’agence Bodensee (lac de Constance), agréée par Spitex. Ses quelque 70 salariés, pour la plupart des aides-soignantes de la Croix-Rouge, s’occupent de plus de 70 bénéficiaires dans la région Saint-Gall–Thurgovie. «Nos collaborateurs se distinguent par leurs aptitudes sociales développées, sont motivés, fiables et dignes de confiance», se réjouit Thomas Aepli.

Cuisiner en papotant

Souvent, une mission de soins à domicile débute suite à un séjour à l’hôpital, et finit par se prolonger, explique Thomas Aepli. Home Instead est soumis à la CCT pour la location de services et propose aussi des soins permanents (24 h sur 24). Une intervention de base dure deux heures, mais elle peut se prolonger; elle peut comprendre de l’aide pour le ménage ou les commissions, la cuisine et le repas en commun, des jeux, de la conversation ainsi que de l’aide aux soins corporels. «Nous soulageons ainsi les proches de la personne et donnons une structure à son quotidien», poursuit Thomas Aepli.

Des soins de premier plan

«Nous sommes le service ambulatoire qui prend le temps qu’il faut», affirme Thomas Aepli. Ne pas faire les choses sous pression, mais s’adapter aux besoins individuels des personnes: telle est la devise de Home Instead. «La reconnaissance publique de ce type de soins n’est pas encore aussi répandue que pour les soins médicaux, notamment sur le plan financier», déplore son responsable. Il devient pourtant toujours plus difficile pour les familles de s’occuper de leurs aînés sans aide extérieure; la société manque encore d’offres de prestations professionnelles et de réseaux, il en est convaincu.

60 ans dans la même maison

Heidi Weiss habite depuis 60 ans à la même adresse, au centre de Wattwil. «Je me sens bien ici: Schnurrli et madame Anderegg sont aux petits soins pour moi», dit-elle en riant. «Je suis chez moi ici, pourquoi devrais-je m’en aller?» Au yahtzee, elle a gagné, comme d’habitude.

Home Instead

Home Instead est une organisation internationale, fondée aux États-Unis par Paul et Lori Hogan: ce couple s’est occupé de la grand-mère de Paul, chez elle à la campagne, de l’âge de 88 ans jusqu’à sa mort, à 100 ans. Pour cela, ils ont dû compter sur une équipe toujours plus nombreuse. Ils ont souhaité étendre leur idée, et c’est ainsi qu’est née, en 1994, la plus vaste organisation de soins à domicile pour personnes âgées: «Home Instead Senior Care», qui compte actuellement plus de 1’000 succursales dans le monde. Depuis 2007, Home Instead est implantée en Suisse et son succès ne se démentit pas: l’organisation y a récemment ouvert sa 19e agence.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres Articles