Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact





Concours

Participez maintenant et gagnez!

Vers la question du jour
Prévoyance
Cas de décès

Emission «Votre argent»: le testament

En plus du deuil d'un parent ou du partenaire, les survivants se trouvent confrontés au règlement de la succession. Les experts de l'émission «Votre argent» montrent comment leur éviter bien des tracas en prenant au bon moment les dispositions indispensables.

6 novembre 2019, texte: Hansjörg Ryser, photo: Helvetia, vidéo: La Télé

Même s'il reste le document le plus important pour faire part de ses dernières volontés et régler sa succession, le testament est loin d'être le seul. Il importe aussi d'établir un contrat d'héritage afin d'éviter par exemple que le ou la partenaire doive vendre l'appartement appartenant au couple pour verser leur part aux héritiers. Les enfants doivent en ce cas également donner leur accord. Les autres documents importants sont le mandat pour cause d'inaptitude et les directives anticipées. Le premier stipule qui doit s'occuper des affaires personnelles si l'on n'est plus en mesure de s'en charger soi-même. Et en pareil cas, on peut, en rédigeant des directives anticipées, faire connaître sa volonté sur les conditions de prise en charge médicale de fin de vie. Tous ces documents doivent être manuscrits ou être certifiés par un notaire et datés.

La question des bénéficiaires doit surtout être réglée à temps pour ce qui est des prestations de prévoyance. Dans le cas des couples non mariés, il est par exemple important que le ou la partenaire soit déclaré-e auprès de la caisse de pension. Même chose pour les institutions de prévoyance du pilier 3a. Concernant les assurances décès pures, la personne bénéficiaire peut être librement choisie et n'est pas liée à la réserve. Si l'on souhaite avantager des proches dans sa succession, la marge de manœuvre est très restreinte en raison de la réglementation concernant la part successorale des héritiers réservataires. C'est ce qu'expliquent les experts d'Helvetia dans l'émission «Votre argent».

S'il est une obligation à laquelle les survivants ne peuvent se soustraire, c'est de résilier le plus vite possible le bail et autres contrats de location du défunt. Les assurances choses doivent être également résiliées sous 30 jours sous peine de devoir continuer à être payées par les héritiers. Par contre, l'assurance responsabilité civile prend fin avec le décès de l'assuré, puisque celui-ci n'est plus responsable de dommages causés par sa mort, par exemple dans un appartement en location.

Intervenant:

  • Carlos Atienza, Key Account Manager – Helvetia Romandie
Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet