Votre navigateur n'est pas à jour

Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. Pour utiliser ce site web sans problème d'affichage, nous vous recommandons d'installer un nouveau navigateur (par exemple Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari ou Microsoft Edge).

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact





Emission «Votre argent»: planification des assurances

La pandémie de coronavirus nous a sensibilisés à la notion de risque. Nombreuses sont les personnes qui se demandent comment elles sont assurées en cas d'incapacité de gain ou de décès. A l'émission «Votre argent», les experts d'Helvetia expliquent dans quels cas il est tout indiqué de procéder à des ajustements.

4 juin 2020, texte: Hansjörg Ryser, photo: Unsplash, vidéo: La Télé

Les solutions d'assurance et de prévoyance se caractérisent par le fait qu'elles sont généralement ancrées dans le long terme et la stabilité. Des ajustements ne devraient être envisagés qu'en cas de changement de conditions de vie, par exemple le mariage, la fondation d'une famille ou l'achat d'une maison.

Tenir compte des dates d'expiration et des délais de résiliation

C'est surtout dans le cas des assurances vie que les experts d'Helvetia mettent en garde contre des changements précipités, voire une résiliation, en raison du climat d'incertitude actuel. En effet, une telle décision peut occasionner des pertes sévères puisque les remboursements garantis sont liés à la fin de la durée d'assurance. Si un changement est envisagé dans l'assurance choses, il faut là aussi tenir compte de la durée et du délai de résiliation. Une résiliation anticipée est en effet soumise à des conditions particulières.

Constituer des réserves pendant les périodes où tout va bien

En matière de prévoyance, l'important est que les deux partenaires soient à l'abri des conséquences financières d'un décès ou d'une incapacité de gain. Il convient également de noter qu'en cas de maladie ou de quarantaine prescrite par le médecin, le versement du salaire est maintenu, mais peut être limité en montant et en durée, en particulier si la relation de travail est récente. En ce cas, une assurance privée d'indemnités journalières peut être un complément judicieux. Les experts d'Helvetia conseillent également à chacun de se constituer une réserve financière en période favorable, si possible en argent liquide. Cette réserve devrait représenter au moins trois mois de salaire.

Toute personne qui perd son emploi et perçoit des indemnités de chômage est également couverte en cas d'accident. Les personnes qui ne perçoivent pas d'allocations de chômage peuvent néanmoins faire prolonger leur assurance pour une durée de six mois maximum par le biais de l'assurance accident de leur ancien employeur. L'assurance accident doit sinon être incluse dans l'assurance maladie. Toute personne qui ne perçoit pas d'indemnités chômage et n'exerce aucune activité professionnelle rémunérée pendant une longue période est tenue de veiller au versement des cotisations à l'AVS.

Les restrictions imposées pour les voyages en raison de la pandémie ont également révélé qu'une assurance voyages pouvait être par exemple une bonne solution, en particulier pour les familles dont le budget vacances est toujours important.

Intervenant:

  • Alexandre Gagg, agent principal Helvetia Morges
Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet