Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Tirage au sort - Helvetia fête ses 160 ans

Célébrez avec nous et gagnez de superbes prix.

Participer maintenant
Sinistres
Entreprises
Vidéos

Inondations dans la vallée du Rhin

À Altstätten, le ruisseau s’est transformé en un fleuve torrentiel qui a inondé bureaux, ateliers, caves et entrepôts de la menuiserie Popp. Lorsque l’on subit une telle catastrophe, il n’y a que peu de choses qui peuvent vous aider: garder la tête froide, des amis et une bonne assurance.

29 septembre 2014, Texte: Isabella Awad, Vidéo: Gallus Media

Les orages du 28 juillet se sont abattus violemment sur la ville d’Altstätten dans la vallée du Rhin. Le ruisseau de la ville est sorti de son lit à la vitesse de l’éclair, emportant tout sur son passage. En l’espace de quelques minutes, des trombes d’eau ont inondé les rues et les maisons. «Lundi soir, sur la route en rentrant de l’école, je redoutais déjà les dégâts de l’orage», se rappelle Christian Popp, chef junior de la menuiserie Popp. «Le ruisseau nous empêchait de passer pour rentrer chez nous. J’ai dû regarder d’en face impuissant l’eau enfoncer la porte d’entrée et inonder l’intérieur. L’eau a tout emporté sur son passage: les chaises, les tables, les étagères.»

«Merci pour votre formidable solidarité»

Marc Schwarber, responsable des ventes de l’Helvetia Agence générale de la vallée du Rhin, s’est immédiatement rendu sur place et a pris les premières mesures. «Des amis et des collaborateurs se sont tout de suite joints à nous et nous ont aidés à enlever les gravats et la boue de l’intérieur armés de pelles. C’est un sentiment fort de vivre une telle solidarité», explique Popp Junior. Avec l’experte en sinistres Rita Calzavara, Marc Schwarber a apporté son aide à son client comme il le pouvait. Le père Popp était en voyage en Russie et venait juste d’arriver à St-Pétersbourg quand il a appris la catastrophe par téléphone. «Christian a parfaitement bien géré la situation et a fait le nécessaire en collaboration avec l’Helvetia», raconte-t-il.

Quelques jours après la catastrophe, les collaborateurs ont pu reprendre le travail dans un environnement provisoire. Ce n’est pas le travail qui manque car beaucoup d’habitants d’Altstätten ont été victimes de dégâts d’eau. Aujourd’hui, trois mois après, les travaux ont déjà bien avancé. «Un grand merci à tous ceux qui nous ont soutenus dans cette situation», dit le chef senior. À Noël, la famille Popp devrait retrouver sa menuiserie en intégralité.

Trois questions à Stephan Bader, climatologue chez MétéoSuisse

Pourquoi Altstätten dans la vallée du Rhin a été si durement touchée par les inondations cette année?

Cela est dû à la formation d’un très violent orage au-dessus d’Altstätten. Le 28 juillet 2014, la quantité de précipitations tombée en peu de temps est tombée sur des sols déjà gorgés d’eau en raison d’un mois de juillet très pluvieux. Le sol n’a quasiment pas pu absorber d’eau. En peu de temps, la quantité d’eau déferlant dans la vallée était énorme.

Quels sont les pronostics selon vous: les inondations vont-elles augmenter dans les années à venir?

D’après les derniers calculs effectués en 2011, il y aurait en Suisse à l’avenir une légère tendance à l’augmentation des précipitations plus intenses en automne. Une intensification potentielle est également visible en été et en hiver. Malgré ces signes plutôt timides, on n’exclut cependant pas de grands changements dans le rythme des précipitations intenses. Cela signifie que l’évolution future des précipitations plus intenses est relativement incertaine.

Faut-il compter l’an prochain aussi avec un été humide?

L’été 2013 a été très chaud, sec et ensoleillé. Cette année, il a été frais et surtout extrêmement humide et maussade. Cela montre l’écart significatif pouvant exister entre deux étés en Suisse. Il est impossible de prédire de manière détaillée l’été prochain. Il est néanmoins clairement visible que depuis les années 80, la tendance marquée est celle d’étés plus chauds en Suisse. Sur le plan des précipitations, on a vu toutefois au cours des dernières décennies qu’il n’existait pas de tendance à long terme laissant présager des étés secs ou humides.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles