Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










work@helvetia
Personnes privées

René Schurtenberger: une imagination débordante

Quand d’autres jardinent, jouent au jass ou au football, René Schurtenberger reste assis à son bureau. Cet acheteur chez Helvetia a déjà publié quatre romans, des nouvelles et même un livre pour enfants. Mais il lui reste encore un rêve à réaliser.

3 août 2017, texte: Isabella Awad, photo: Bider & Tanner, Kulturhaus in Basel

René Schurtenberger dans une librairie devant une cabine téléphonique anglaise rouge.
L’auteur René Schurtenberger veut offrir à ses lecteurs un mélange de faits, fiction et humour.

Ses romans s’appellent «Der Ketzer von Basel» (L’Hérétique de Bâle), «Der Gardist von Basel» (Le Garde de Bâle) et «Der Druide von Basel» (Le Druide de Bâle). Il travaille actuellement sur «Die Mumie von Basel» (La Momie de Bâle). René Schurtenberger serait-il fasciné par la ville au bord du Rhin? «Oui, c’est le moins qu’on puisse dire», répond-il. «Bâle est une ville très ancienne. L’histoire y est omniprésente. Bâle a vu le jour en 58 avant Jésus Christ. Ses origines sont celtes.»

Un foisonnement d’idées

Bien des romans passionnants se servent de faits historiques comme toile de fonds. René Schurtenberger confie avoir une imagination débordante depuis son plus jeune âge. Devenu adulte, il invente des histoires ad hoc qu’il raconte à sa fille avant qu’elle s’endorme. Mais de là à écrire des romans capables de convaincre un éditeur, le chemin est encore long. «Ce ne sont pas les idées qui me manquent. Elles me viennent quand je suis à moitié endormi ou pendant mes randonnées », sourit-il. Il lui faudra pourtant cinq ans d’écriture au jour le jour pour terminer son premier roman. Il boucle le second en un an. «J’ai structuré mon travail. J’ai commencé par organiser mes idées sous forme de schéma, puis j’ai rédigé un script», poursuit-il.

Entre fiction et réalité

René Schurtenberger affirme ne pas écrire d’ouvrages pompeux. Il souhaite au contraire divertir le lecteur en mélangeant humour, faits et fiction. Pour relater les faits comme ils se sont passés, il effectue des recherches minutieuses à la bibliothèque universitaire ou consulte des ouvrages spécialisés. «J’aime apprendre sans cesse et j’adore inventer des personnages et des histoires», déclare-t-il.

Proche de la vie

Son avant-dernier roman, «Das Interview» (L’interview), contient des éléments autobiographiques. Il raconte l’histoire d’un auteur qui se retire complètement de la vie publique après avoir perdu sa famille dans le crash d’Halifax. «L’écriture de cet ouvrage fut très difficile émotionnellement. Mais le message que je donne dans cette histoire est que la vie continue. Le cœur aussi peut se remettre des aléas de la vie», confie l’auteur.

3’000 exemplaires vendus

René Schurtenberger affirme être introverti. «L’écriture me correspond. Les lectures publiques sont plutôt une obligation», lance-t-il. Il lui importe peu désormais que ses ouvrages plaisent ou non. «J’écris pour moi et je choisis des sujets qui m’intéressent», poursuit-il. En tout cas, ses écrits semblent plaire à son éditeur, la maison bâloise IL Verlag, et à d’autres: l’auteur a vendu près de 3’000 exemplaires ces dernières années.

L’auteur rêve de tenir dans ses mains la traduction anglaise de son roman «Das Interview» (L’interview). Mais ce rêve n’est pas encore devenu réalité. «Mais rêver stimule l’imagination», dit René Schurtenberger en souriant.

Pour en savoir plus sur René Schurtenberger: www.il-verlag.com/autoren/schurtenberger-rené  

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres histoires