Cookie Disclaimer

Helvetia utilise les cookies pour vous offrir un service optimal et pouvoir vous présenter des informations et des offres. L’utilisation de notre site Web suppose que vous y soyez favorable. Informations complémentaires sur la protection des données et sur les cookies.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










work@helvetia
Personnes privées

«Je l’ai vite su: je voulais appliquer cette idée»

Après deux mois de travail intensif, de discussions et de tests, la décision concernant l’idée «Ride Pooler» est prise lors du pitch interne de l’Helvetia Kickbox: ira-t-elle au tour suivant ou non? La tension monte…

13 mars 2018, texte: Martin Maas, photo: Natascha Fabian

Patrick Vogel présente son idée «Ride Pooler» au public.
Lors d’un pitch interne de l’Helvetia Kickbox, Patrick Vogel présente son idée «Ride Pooler».

«Me voilà donc dans l’espace de co-working de notre équipe Corporate Incubation à Saint-Gall, avec d’autres collègues d’Helvetia, qui, comme moi, participent au pitch interne et espèrent aller au tour suivant. Même si l’atmosphère est détendue et si je ne ressens aucune concurrence au sein de l’équipe, je suis quelque peu nerveux. Mais il me tarde aussi de connaître les réactions du public et du jury. C’est à mon tour et j’essaie de mettre en pratique la théorie apprise pendant l’entraînement au pitch. Avant de vous révéler le résultat, je reprends depuis le début…

Vers une bonne idée grâce à la méthode du Design Thinking

Je m’appelle Patrick Vogel. Je travaille pour Helvetia dans le domaine des assurances véhicules à moteur Flottes depuis trois ans. Nous examinons les nouveaux risques, gérons le portefeuille et sommes les interlocuteurs en cas de problèmes et de demandes venant de différents groupes d’intérêt. Tout ce qui est lié à la sécurité, la gestion du risque et le règlement des sinistres m’a toujours passionné et, en général, je suis ouvert aux nouveautés et remets en question les concepts existants.

J’ai pu participer à plusieurs workshops internes relatifs à la méthode du Design Thinking dans le cadre desquels les participants peuvent concevoir de nouveaux produits et services répondant aux besoins des clients. Mon domaine de travail et la méthode du Design Thinking m’ont conduit à me concentrer sur les tendances actuelles en termes de mobilité, comme le covoiturage. Outre l’évolution complète de l’économie de partage, ce sujet, pratiquement inconnu encore en Europe, fait partie du quotidien en Amérique ou en Asie.

Plus je me dédiais à ce sujet qu’est la formation ciblée de covoiturages, et plus j’en discutais avec mes collègues, plus je ressentais le besoin de développer ce concept comme modèle d’affaires.

Parler moins, agir plus: essayer tout simplement!

Soutenu par mon supérieur hiérarchique, j’ai décidé d’inscrire l’idée comme projet de l’Helvetia Kickbox.
Je voulais vraiment savoir si mon idée pouvait fonctionner et surtout si je pouvais en faire un modèle d’affaires. J’ai donc demandé à tous les gens que je connais si je pouvais réaliser une interview d’une heure environ avec eux. Ensuite, il a fallu que je trouve une entreprise qui salue le fait que les collaborateurs arrivent ensemble au travail et qui contribue ainsi non seulement à la protection de l’environnement mais également au développement des contacts entre les collaborateurs.

J’ai formulé plusieurs hypothèses que j’ai essayé de confirmer à travers les interviews, et j’ai essayé d’en tirer des résultats. Pendant que je travaillais sur mon idée, j’ai profité du soutien méthodique et technique du Développement de l’entreprise Helvetia et d’un partenaire externe de Zurich. De nombreux collaborateurs m’ont également abordé à ce sujet. Les discussions avec eux m’ont amené à développer de nouvelles idées. Pour tester mes résultats, j’ai réalisé un petit projet pilote. Selon la devise: ‹Parler moins, agir plus!› J’ai réussi à convaincre trois collaborateurs de convenir par chat d’un covoiturage. Ils ont pu confirmer mes hypothèses à bien des égards et maintiendront leur covoiturage à l’avenir.

C’est peut-être ce premier petit succès pratique qui a finalement convaincu le jury d’Helvetia de mon idée ‹Ride Pooler›. Je suis particulièrement heureux de me voir remettre solennellement, avec une autre équipe de collaborateurs, la Kickbox bleue. Dès maintenant, je veux continuer mes tests, me concentrer sur les détails et trouver une plateforme adaptée. Par chance, je ne suis pas seul, mais je profite du soutien de l’équipe Corporate Incubation d’Helvetia et d’un partenaire externe.»

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet