Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    ?
    La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact






Jobs et carrière
Human Resources

Changement de perspective: nouvelles idées, autre angle

Helvetia encourage ses collaborateurs à remettre les choses en question et à les voir sous un nouvel angle. Avec le «changement de perspective» Helvetia sort des sentiers battus. Ralph Jeitziner, responsable Distribution et membre de la direction du groupe, a vécu de premières expériences avec le programme.

30 avril 2019, texte: Michaela Schaub, photo: Helvetia

Un homme se tient debout devant un bureau et regarde trois écrans.
Dans le cadre de son changement de perspective, Ralph Jeitziner est retourné à la base.

Un changement de perspective apporte des avantages aux collaborateurs et à Helvetia. Les collaborateurs peuvent nouer de nouveaux contacts au sein de l’entreprise, élargir leur réseau, poursuivre leur développement et enrichir leur profil avec de nouvelles tâches et expériences. De plus, les collaborateurs apportent leurs connaissances et, après le changement, comprennent mieux l’interaction entre les différents services. Helvetia saisit l’occasion pour abattre les cloisons et promouvoir une meilleure collaboration entre les services. De plus, le programme joue en faveur d’un changement culturel – vers plus d’agilité, d’innovation et d’orientation client.

Un membre de la direction du groupe va courageusement de l’avant

Ralph Jeitziner, responsable Distribution et membre de la direction du groupe, s’est lancé dans un changement de perspective pendant deux mois. Il a passé du temps au Helvetia Service Center (HSC), qui reçoit chaque jour des centaines d’appels téléphoniques des clients. Ralph Jeitziner dévoile dans l’interview comment il a vécu son séjour d’étude au HSC.

Ralph, pourquoi as-tu décidé de faire «un changement de perspective»?

Parce que je trouve la formule très intéressante. Dans ma fonction actuelle, je me consacre surtout à la conduite hiérarchique et à des activités stratégiques. Pendant mon changement de perspective, j’ai pu enfin me trouver à la base. Il était clair que je n’allais pas soudain devenir un membre de l’équipe HSC. Mais les collègues ici étaient très ouverts et serviables, ce qui m’a permis d’apprendre beaucoup de choses. Je voulais sentir et voir comment vont les gens au quotidien.

Qu’as-tu vécu?

C’était un voyage à travers le pays Helvetia. Mon environnement proche, pour ainsi dire mon canton, je le connais bien et je l’apprécie. Mais au-delà, il y a beaucoup de choses à découvrir. Ce programme permet de sortir de la routine et de comprendre les collègues des autres services et domaines. Cela a suscité chez moi de l’enthousiasme pour mon entreprise et mes tâches et beaucoup de plaisir.

Qu’est-ce qui t’a enthousiasmé?

Nos gens au HSC font un superbe boulot. L’orientation client dont nous ne cessons de parler, ils la vivent ici. J’ai vécu un moment fort quand j’ai suivi par hasard une conversation d’une collègue. Un client avait appelé. Elle a d’abord réglé le problème pour lequel il avait appelé, et ensuite elle a attiré son attention sur le fait que sa police arrivait bientôt à échéance et que certains risques n’étaient pas encore assurés. Alors elle a immédiatement fixé un rendez-vous avec le conseiller du client. J’ai félicité cette collègue car elle était parfaitement orientée client et incarnait véritablement le conseil à 360 degrés.

Quelle est ta conclusion?

Je recommanderais à tout le monde de faire un changement de perspective, ne serait-ce qu’une journée. De préférence, là où le travail donne à quelqu’un le plus de fil à retordre au quotidien. Il faut juste éviter que cela ne devienne une migration massive, mais avec un minimum de concertation, cela devrait marcher.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet