Votre navigateur n'est pas à jour

Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. Pour utiliser ce site web sans problème d'affichage, nous vous recommandons d'installer un nouveau navigateur (par exemple Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari ou Microsoft Edge).

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact





Chapeau bas pour le FlexOffice? – un premier bilan

Avec l’introduction du FlexOffice, Helvetia permet de travailler depuis un bureau mobile ou à domicile, indépendamment du lieu et de l’heure. Notre ambition est claire: au moins 30% du temps de travail doit être effectué de manière flexible depuis le domicile ou en déplacement. Nous avons demandé à notre collaboratrice Emily et à notre collaborateur Alessandro quel environnement de travail ils préfèrent.

15 octobre 2020, texte: Michèle Schaub, photo: Helvetia

Le FlexOffice doit s’inscrire dans la nouvelle normalité chez Helvetia, non seulement aux sièges principaux, mais aussi dans les agences principales et générales. Alessandro, de l’agence générale de Coire, et Emily, du siège principal de Bâle, nous racontent leur expérience du FlexOffice.

Image du Alessandro Schneider, conseiller clients au service externe
«Je travaille de manière bien plus efficace au bureau qu’à la maison»
Alessandro Schneider, conseiller clients au service externe, agence générale de Coire

«Pour nous, collaborateurs du service externe, le FlexOffice n’est pas nouveau. Nous avions déjà beaucoup de liberté en ce qui concerne l’organisation de nos rendez-vous clients. Déjà par le passé, il arrivait parfois qu’on s’installe dans un café pour travailler entre deux rendez-vous. L’idée de rendre maintenant cette option accessible à tous les collaborateurs et collaboratrices et de promouvoir un équilibre sain entre la vie professionnelle et privée accroît encore plus l’attrait d’Helvetia en tant qu’employeur. Personnellement, à côté de mes rendez-vous clients, je préfère travailler au bureau plutôt qu’à la maison. Grâce à nos locaux spacieux, pendant la période des restrictions particulièrement strictes liées au coronavirus, je pouvais encore venir travailler au bureau. Je ne pouvais de toute façon pas toujours rester à la maison... il fallait aussi que j'aille à la poste. De plus, étant devenu papa d’une petite fille il y a un an environ, il n’est pas toujours facile de me concentrer sur mon travail quand je suis en FlexOffice. Au bureau, il y a moins de distractions, j’ai tous les documents sous la main et je profite des liens sociaux avec mes collègues – autant de facteurs qui me motivent et m’aident à travailler de manière plus efficace.»

Image: Emily Walser, Assistance de la direction
«J’apprécie beaucoup le FlexOffice et trouve cela très agréable»
Emily Walser, Assistance de la direction au Helvetia Service Center de Bâle et étudiante

«Pendant le confinement, au Helvetia Service Center (HSC) nous avons tous été envoyés en télétravail. Au départ, il s’agissait d’un changement majeur. Le fait qu’on utilise désormais cette opportunité et l’introduction du travail indépendamment du lieu et des horaires me plaisent énormément. En marge de mon taux d’occupation de 60% à Helvetia, je suis des études de gestion d'entreprise dans une haute école spécialisée. Avec le FlexOffice, il est encore plus facile de combiner le travail et les études. J’apprécie beaucoup de travailler à la maison au moins une demi-journée par semaine et de pouvoir aussi travailler pendant les heures creuses. En ce qui concerne l’infrastructure, je suis particulièrement bien équipée. Ma productivité est à peu près la même qu’au bureau. Un autre avantage important, c’est aussi qu’on s’épargne le trajet pour aller au travail. Chez nous au HSC, nous avons établi un plan indiquant qui travaille en FlexOffice et quand. Le lundi, nous sommes tous au bureau pour nos réunions de team hebdomadaires. Les autres jours, nous nous répartissons de sorte à avoir toujours au maximum deux personnes du team sur place. Cela nous permet de maintenir les liens sociaux, ce que j’apprécie beaucoup. Les conversations face à face sont nettement plus personnels que les vidéochats.»

Quelles sont les expériences du FlexOffice dans d’autres services?

Elles varient considérablement d’un service à l’autre. En fonction de leur domaine d’activité, les cadres et les employés définissent, par exemple, des jours de présence et d’absence communs afin de tirer le meilleur parti des nouvelles possibilités. Cela dit, tous les collaborateurs et collaboratrices d’Helvetia ont une chose en commun: grâce à l’engagement exemplaire dont ils ont fait preuve ces derniers mois, le FlexOffice s’inscrit dans la nouvelle normalité d’Helvetia. Nous faisons donc un grand pas vers le poste de travail de demain.

Vous souhaitez également travailler en FlexOffice pour Helvetia?

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet