Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
Tirage au sort - Helvetia fête ses 160 ans

Célébrez avec nous et gagnez de superbes prix.

Participer maintenant
work@helvetia
Personnes privées

«Durant l’apprentissage, on est au cœur de l’action»

Après un apprentissage de commerce, Luka Stolic est aujourd’hui underwriter pour les assurances transport chez Helvetia. Dans cette interview, il explique ce qui l’a motivé à rejoindre l’entreprise à 15 ans, ce qui le passionne dans son travail et ce qu’il pense de &C’est parti».

15 novembre 2018, texte: Employer Branding, photo: Helvetia

Dans une pièce blanche, un homme pilote un drone à distance.
Durant son apprentissage, Luka Stolic a pu se constituer un grand réseau: il a fait la connaissance de collaborateurs de tous les domaines et de tous les âges.

Peux-tu te présenter et nous parler de ton activité chez Helvetia? Quel a été ton parcours?

Je m’appelle Luka Stolic. Je travaille chez Helvetia, dans le domaine des assurances transport. A l’été 2014, j’ai commencé un apprentissage dans l’entreprise. J’y ai un poste fixe depuis l’été 2017. Durant ma première année d’apprentissage, j’ai travaillé dans le service Comptabilité clients des affaires Non-vie. L’année suivante, j’ai rejoint les assurances transport, mon domaine actuel.

Pour quelle raison as-tu choisi Helvetia?

C’est difficile à dire. A 15 ans, choisir le domaine dans lequel j’allais travailler, c’était assez difficile. Mais je connaissais déjà Helvetia: grâce à sa publicité et au bouche à oreille. Je la connaissais déjà de réputation. J’ai donc proposé ma candidature. C’est comme ça que tout a commencé.

Dis-nous, en quelques mots, quelles ont été tes tâches durant l’apprentissage? 

Au début, on fait des choses très générales. On n’explore pas forcément tous les aspects techniques de l’assurance. Il s’agit plutôt de trouver ses marques et de se familiariser au milieu. Peu à peu, davantage de responsabilités nous sont confiées. Plus tard, on approfondit ses connaissances de l’assurance. On apprend progressivement à connaître les différents aspects de la branche. Aujourd’hui, je suis underwriter. Mon rôle est de contrôler les risques encourus pour une assurance et de les souscrire en conséquence.

Quels aspects préfères-tu dans ton travail? 

J’ai adoré rencontrer plein de gens au cours de l’apprentissage. Helvetia est une grande entreprise, avec un réseau important. Avec les autres apprentis, nous avons beaucoup voyagé et nous étions très actifs. J’ai trouvé ça formidable. Je ne suis pas resté sur un seul site. J’ai donc vu beaucoup de choses. Cela m’a beaucoup appris. Aujourd’hui aussi, Helvetia a ce super réseau. Avec mon travail actuel, je bouge beaucoup. J’y prends beaucoup de plaisir.

Que signifie «&C’est parti» dans ton quotidien chez Helvetia?

Pour moi, c’est l’idée d’élan, d’impulsion. Ne pas simplement s’en tenir aux directives, mais aller un pas plus loin dans ses réflexions. Pour moi, &C’est parti» c’est ça avant tout. 

Si tu étais chef, quelles améliorations proposerais-tu en premier pour Helvetia?

Je ferais beaucoup pour davantage de numérisation et de simplicité. J’adapterais les processus en place. C’est vrai que certaines choses sont encore un peu à la traîne. Là, il faudrait vraiment avoir des gens qui s’engagent pour qu’Helvetia soit tournée vers l’avenir.

Pourquoi as-tu choisi un apprentissage auprès d’une assurance? 

J’ai vécu des expériences super et j’ai pu collaborer avec des gens sympas, qui sont toujours très professionnels. Helvetia se soucie vraiment de ses apprentis. Je me suis senti apprécié, malgré mon jeune âge. On est vraiment au cœur de l’action. On participe au travail, on est impliqué et, dans le quotidien au bureau, on fait partie intégrante d’un ensemble. Je trouve cela vraiment super.

Qu’as-tu trouvé le plus difficile durant ta formation?

Au début, j’étais très timide. Bien sûr, c’est une question de caractère, mais je pense qu’à cet âge, la plupart des apprentis sont un brin réservés. Il faut un peu de temps avant de s’engager vraiment. C’est vrai qu’on est directement plongé dans le bain. Mais, avec le temps, tout se met en place. C’est ce qui est difficile au début. On travaille parfois avec des collègues plus âgés. Un temps d’adaptation est nécessaire des deux côtés.

«&C’est parti»

«&C’est parti» est la campagne RH actuellement en cours chez Helvetia. Informez-vous sur Helvetia en tant qu’employeur.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet