Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
work@helvetia
Jeunesse

Ma formation chez Helvetia – réussite assurée!

Il n’a peut-être pas réussi à devenir un pro du football, mais Marco Giugno sera bientôt un crack de l’assurance. Et malgré le travail et les études, cet apprenti trouve assez de temps pour se défouler sur le terrain.

22. novembre 2017, texte: Marco Giugno, photos: Margrith Mermet

«Beaucoup de footballeurs amateurs se sont déjà rêvés en professionnels de haut niveau. Pour moi, c’était pareil! Je joue passionnément depuis l’âge de quatre ans. Je n’ai jamais réussi à être sélectionné, mais j’ai quand même été le deuxième meilleur joueur des juniors locaux!

Le foot était certes ma grande passion, mais comme je ne pouvais pas en faire mon métier, je me suis posé des questions sur mes autres talents. À la fin, j’avais inscrit les mots-clés suivants sur un bout de papier: langues, relations humaines, informatique. J’ai fait quelques recherches, pour explorer les possibilités. Et c’est ainsi que je suis tombé sur la formation en vente qu’offrait Helvetia.

Définitivement conquis lors de la journée portes ouvertes

Peu de temps après avoir envoyé mon dossier de candidature, j’ai été invité à une entrevue d’embauche. Je ne savais pas trop ce qui m’attendait, j’étais assez nerveux! Parmi les questions qu’on m’a posées: d’où venait mon intérêt pour l’assurance, pourquoi précisément Helvetia… Je me suis vite rassuré, parce que je m’étais bien préparé, et l’entretien s’est bien passé.

Quelques jours plus tard, j’ai eu la chance de participer à une journée portes ouvertes, et j’ai pu me faire ma propre idée d’Helvetia. Mes futurs collègues se sont montrés très accueillants et m’ont expliqué beaucoup de choses. Et c’est alors que je me suis dit: ma carrière, c’est ici qu’elle commence! Et j’ai débuté mon apprentissage…

Chaque jour, du neuf!

La première semaine de la formation, tous les apprentis se sont retrouvé au «camp d’accueil». C’est là que j’ai noué les premiers contacts avec mes collègues. Nous avons reçu énormément d’informations sur notre employeur, Helvetia, et sur les différents modules de notre formation.

Ensuite, ma première mission a débuté, dans le département des mandats de fondations. J’adore recevoir de nouvelles tâches, c’est ce qui me permet de progresser dans mon métier. Et il y a toujours quelqu’un dans l’équipe qui est prêt à m’aider!

Un métier captivant et exigeant

Ce que j’avais sous-estimé, c’est la combinaison du métier et des études. Durant les heures d’étude, j’apprends la théorie que je mets en pratique chez Helvetia. Les soirées passées à étudier, ce n’est pas la joie! Ça m’a vraiment mis à l’épreuve. Mon conseil à tous ceux qui font un apprentissage: bien s’organiser, afin de pouvoir concilier ces deux activités.

Néanmoins, le soir, il me reste encore assez de temps et d’énergie pour me consacrer à ma passion, le football, ou pour passer du temps avec mes amis.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet

Autres articles