Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    ?
    La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact






Jobs et carrière
Human Resources

Sport ou formation? Helvetia a la réponse

Apprentissage ou sport? Aucun jeune talent ne devrait être confronté à ce dilemne. Helvetia engage de jeunes athlètes comme Timon Engler et Luca Hollenstein, leur permettant de réaliser leur rêve tout en s’adonnant à leur passion, le sport, en marge de leur carrière professionnelle.

31 mai 2019, texte: Michaela Schaub, photo: Stefan Michael

Helvetia encourage les sportifs talentueux à terminer une formation commerciale de base - malgré un dur travail dans le sport de compétition. Grâce à des offres d’apprentissage flexibles et adaptées à leurs besoins, les jeunes athlètes devraient être en mesure de se concentrer, d’une part, sur leur carrière sportive. Ils doivent d’autre part être parés pour une intégration réussie dans leur métier après la carrière. Le skieur Timon Engler et le gardien de but de hockey sur glace Luca Hollenstein vivent ainsi leur rêve.

Timon Engler: directement de la chaise de bureau à la piste de ski

Difficile de l’arrêter: Timon Engler fait partie du cadre junior de l’association de ski Sargenserland Walensee. Il a déjà reçu des médailles d’or et d’argent – et suit en parallèle la formation d’employé de commerce. En fait, ce succès représente un seul côté de la médaille. Sportif de haut niveau, il est constamment sous pression. Pour réussir professionnellement, il faut savoir gérer la pression. Timon va lui-même nous expliquer comment il reste calme malgré une forte pression.

Timon, que conseilles-tu à tes collègues pour garder leur sang-froid même en période de stress?

Avant la course, je ressens toujours une poussée d’adrénaline. J’essaie de me concentrer intérieurement et de ne pas me laisser distraire. Je n’apprécie pas d’être dérangé par quiconque. Avant la compétition, je me remémore les bonnes performances passées pour me motiver encore plus. Et le travail d’équipe constitue le b.a-ba. Je constate régulièrement à quel point l’esprit d’équipe est important – surtout lorsque je vois notre succès à la fin. Tu dois pouvoir faire confiance à ton équipe. Si l’on fait entièrement confiance à ses collègues et à soi-même, toute la situation de stress au travail est largement minimisée.

Qu’en est-il de ta gestion du temps pendant la saison?

Il est très important de savoir gérer son temps, surtout en hiver, car je passe alors plus de temps sur les pistes de ski que sur la chaise de mon bureau. Je dois donc tout planifier à l’avance et annoncer à mon équipe quand je m’absente, et combien de temps.

Après des échecs, une haute dose de motivation personnelle est indispensable, comment réagis-tu à ce sujet?

J’essaie de me changer très vite les idées ou de me concentrer sur la prochaine course. Si je m’attarde trop sur la mauvaise performance, c’est une perte de temps précieux. Du temps dont j’ai besoin pour me concentrer sur les prochaines compétitions.

Luca Hollenstein: sur la glace seulement pour le sport

Risque d’accident, protection, fair-play sont trois mots-clés qui correspondent non seulement à Helvetia, mais qui occupent aussi une grande place dans le hockey sur glace. Luca Hollenstein connaît la chanson: il est gardien de but au EV Zug. Dans une brève interview, Luca explique comment il parvient à concilier sport et formation.

Luca, quels sont les points communs entre Helvetia et le hockey sur glace?

Je dois être entièrement présent dans les deux cas. Le sport ne peut pas être lésé par le travail, et, bien sûr, inversement. Une autre similitude pour moi, c’est la patience. Si quelque chose ne marche pas d’emblée ou si je suis énervé, je ne devrais pas perdre patience, mais garder mon sang-froid et réessayer.

Comment Helvetia te soutient-elle dans ton activité sportive?

Helvetia m’aide énormément. Ils m’autorisent à me rendre à chaque séance d’entraînement, ce qui est très important pour ma formation sportive.

Dans le sens de &C’est parti, comment réagis-tu face aux échecs?

Les échecs ne sont pas forcément quelque chose de négatif. Il ne faut pas se voiler la face, mais s’accommoder de la situation et tirer les leçons de ses erreurs.

La formation sportive chez Helvetia

En collaboration avec la United School of Sports et Minerva, de jeunes athlètes trouvent un poste d’apprentissage chez Helvetia pour terminer leur formation. Pendant un an, les sportifs/sportives de haut niveau passent autant de temps en entreprise que des «apprentis normaux». Ici, Helvetia doit se montrer flexible et accorder du temps libre à l’apprenti pour qu’il s’entraîne pendant la saison. C’est pourquoi on s’accorde sur un taux d’occupation qui s’étend en règle générale sur une année. En fonction de ce qui est convenu, l’apprenti a un taux d’occupation de 50 à 90%.

De plus, sport et carrière ont davantage de points communs qu’on le pense a priori: la motivation personnelle joue un rôle important pour accepter les échecs. Là aussi, l’introspection est utile dans les deux domaines: les apprentis sportifs tirent les leçons de leurs échecs, s’améliorent la fois suivante pour se dépasser personnellement. En présence d’un calendrier serré, ils ont besoin d’une bonne dose de discipline et doivent savoir gérer leur calendrier. Les apprentis sportifs sont de véritables génies de l’organisation, ainsi capables de respecter le calendrier très serré des entraînements et le temps passé au bureau.

En reconnaissance de son engagement, Helvetia a reçu la vignette «Entreprise formatrice favorable au sport de performance» 2018/2019.

C’est parti!

L’entrée dans la vie professionnelle est une période excitante! C’est encore mieux si la nouvelle tranche de vie s’annonce d’emblée sous les meilleurs auspices: collègues agréables et serviables, tâches passionnantes et offre très diversifiée de formations. Gravir le premier échelon de sa carrière devient ainsi un plaisir.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet