Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact
work@helvetia

«Comme apprentie, j’ai toujours été très soutenue»

Stefanie Jann effectue auprès d’Helvetia sa deuxième formation, celle d’assistante d’assurance. Qu’est-ce qui lui plaît le plus dans son apprentissage? A quel point son travail est-il flexible chez Helvetia? Que pense-t-elle de «&C'est parti»? Réponses ci-dessous.

6 septembre 2018, texte: Employer Branding, photo: Helvetia

Une femme se tient debout dans une pièce blanche et porte une paire de chaussures de sport à l’épaule.
Durant sa formation, Stefanie Jann n’apprend pas seulement tout ce qu’elle doit savoir sur les assurances, mais découvre aussi l’éventail de possibilités à la portée

Peux-tu te présenter et nous parler de ton activité chez Helvetia? Quel a été ton parcours?

Je m’appelle Stefanie Jann et j’ai 24 ans. Mon grand-père a travaillé chez Helvetia, et ma sœur y est aussi. C’est ce qui m’a amenée dans cette entreprise. Je fais un apprentissage d’assistante d’assurance. Comme c’est ma deuxième formation, je peux la faire en deux ans au lieu de trois. Auparavant, j’ai fait un premier apprentissage en tant qu’opticienne. 

Dis-nous, en quelques mots, en quoi consistent ton travail et tes tâches?

Au début, je travaillais au Front Office, pour les clients privés. Là, j’établissais des offres. Je contrôlais et traitais les propositions. Pour ma dernière année d’apprentissage, je suis dans le service Dommages matériels. Je passe beaucoup de temps au téléphone. Je traite les annonces de sinistres transmises en ligne. Je renseigne les clients au téléphone, par exemple pour leur dire si le sinistre est couvert ou non. 

Qu’est-ce qui te plaît le plus?

J’adore le côté varié du travail avec les différents cas. Chaque dossier est unique. On entend parfois des histoires amusantes sur les circonstances d’un cas. Je trouve que c’est cool. Les journées dépendent beaucoup de la météo: par mauvais temps, il y a toujours plus à faire.

Comment sont réparties tes journées entre l’école et le travail?

Je me rends à l’école professionnelle une fois par semaine. Durant les deux premières années d’apprentissage, on a deux jours de cours par semaine, et seulement un cours la troisième année. Il y a aussi des cours interentreprises. C’est l’occasion de rencontrer d’autres apprentis du secteur. Ces cours traitent uniquement des assurances, qui est la discipline dans laquelle nous serons diplômés après l’apprentissage. Helvetia soutient bien ses apprentis. Par exemple, un camp est organisé en fin d’apprentissage. On peut tous réviser une dernière fois ensemble les différents sujets avant l’examen. De plus, Helvetia propose différents cours pour faire du sport à midi. J’utilise volontiers cette offre. En ce moment, ce sont des cours de Pilates. C’est super pour compenser. 

Comment définirais-tu «&C'est parti» dans ton quotidien chez Helvetia?

Pour moi, c’est faire preuve d’innovation, proposer des idées et, aussi, pouvoir les mener à bien. Je trouve d’ailleurs que c’est important et juste de faire confiance aux collaborateurs. Ce n’est qu’ainsi qu’on peut s’épanouir, être innovant et travailler rapidement, bien plus que si l’on doit tout le temps demander si ce que l’on a fait est correct ou non. 

En quoi le concept «&C'est parti» est-il important pour ta formation?

Dès le début, on apprend en étant immergé dans le quotidien; on est plongé dans le bain et on s’occupe soi-même d’un cas. Si l’on a des questions, on peut toujours s’adresser aux formateurs, au responsable de team ou encore à d’autres collègues. L’équipe a beaucoup d’importance. C’est pour cela que je trouve essentiel de passer à l’action dès le début, sans attendre.

A quel point peux-tu organiser ton emploi du temps de façon flexible chez Helvetia?

Après mon apprentissage d’opticienne, j’étais habituée à travailler durant les heures d’ouverture du magasin: jusqu’à 18h30 et aussi le samedi. Chez Helvetia, c’est moi qui organise mon emploi du temps. J’avoue que je trouve ça chouette. On peut organiser ses journées librement, pourvu que le travail soit fait. C’est vraiment précieux.

«&C’est parti»

«&C’est parti» est la campagne RH actuellement en cours chez Helvetia. Informez-vous sur Helvetia en tant qu’employeur.

Recommander cette page
Veuillez vérifier votre connexion Internet