Votre navigateur n'est pas à jour

Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. Pour utiliser ce site web sans problème d'affichage, nous vous recommandons d'installer un nouveau navigateur (par exemple Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari ou Microsoft Edge).

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Forêt protectrice «Haut-Valais» (VS)

Forêt protectrice Eyholz/Viège panorama

La forêt protectrice d’Eyholz/Viège

Le 26 avril 2011, le plus important incendie de forêt que le canton du Valais ait connu depuis celui de Loèche en 2003 a ravagé le secteur au-dessus d’Eyholz à Viège, détruisant au total 110 hectares de forêt. À l’exception de petites zones dans la partie inférieure du secteur sinistré, l’ensemble de la forêt détruite est une forêt de protection, destinée à épargner la zone d’activités artisanales «Viège-Est» ainsi que la route cantonale Viège – Eyholz au pied du versant des chutes de pierres et de l’érosion.

Un an après le feu de forêt, on a pu remarquer que le plus grand danger venait du manque problématique de couverture végétale, qui augmente le risque de coulée de boue et de formation de cônes de déjection. Il était donc capital de procéder immédiatement après l’incendie à l’abattage et la mise en fascine des arbres calcinés afin de stabiliser le sol. Par ailleurs, des filets de protection, aussi bien contre les chutes de pierres que contre les coulées de boue, ont été installés le long de la route cantonale Viège – Brigue. Malgré ces mesures réalisées immédiatement après le sinistre, des coulées de boue se sont déversées par trois fois sur la route ainsi que dans la zone d’activités artisanales au cours de la seconde quinzaine d’août 2011, suite à de violents orages d’été.

Après la mise en place des mesures d’urgence en 2011, les travaux d’aménagement ont pu commencer au printemps 2012. Le projet était principalement axé sur les mesures techniques de protection visant à sécuriser les ravins et l’aire de drainage des eaux ainsi que sur les défenses en bois destinées à empêcher les glissements de neige et les avalanches de moindre importance dans la partie supérieure du secteur incendié.

Cependant, ces mesures techniques ne pourront, à elles seules, remplacer à long terme la forêt et son excellente protection à moindre frais. Mais le renouvellement naturel et la réintroduction demandent beaucoup de temps, notamment dans la partie supérieure de la zone ravagée ainsi que sur les sommets arides de la partie inférieure. Pour soutenir et accélérer la réintroduction des arbres, il est par conséquent nécessaire de procéder à des plantations. Le plantage de plus de 10’000 jeunes arbres a donc marqué le lancement du reboisement et l’a accéléré, afin que la forêt de l’Eyholz puisse bientôt remplir à nouveau sa fonction de protection.

Vous trouverez ici les infos détaillées sur les secteurs reboisés dans l'Haut-Valais.

Le rapport complet  

Communiqué aux médias  

 

Recommander cette page
Infos pour les professeurs et les classes