Votre navigateur n'est pas à jour

Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. Pour utiliser ce site web sans problème d'affichage, nous vous recommandons d'installer un nouveau navigateur (par exemple Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari ou Microsoft Edge).

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Forêt protec­trice «Jura» (JU)

Forêt protectrice Jura panorama

Forêt protectrice dans le canton Jura

Les forêts jurassiennes jouent un rôle éminemment protecteur au niveau de la régulation des eaux et de la rétention de l'érosion.

C'est surtout dans les cluses, lieux de passage et de développement industriel, que les zones forestières sont le plus vulnérables aux phénomènes naturels (inondations, chutes de blocs).

Conscient de cet état de fait, les princes-évêques de Bâle édictèrent déjà en 1755 une ordonnance visant à la gestion durable des forêts jurassiennes. Cette ordonnance eut un impact considérable sur le traitement forestier de l'époque, tant en Suisse qu'à l'étranger, et peut être qualifiée comme étant la première législation forestière digne de ce nom. D'autre part, le jurassien Xavier Marchand qui fut en 1855 le premier professeur de sylviculture de l'Ecole polytechnique fédérale de Zürich, inspira grâce à son «Mémoire sur le déboisement des montagnes» la loi fédérale de 1848.

Les forêts protectrices jurassiennes recouvrent environ un tiers de la superficie forestière du canton. Elles croissent souvent dans des endroits peu accessibles et leur traitement a été négligé durant de nombreuses années. C'est pourquoi elles sont actuellement rajeunies et soignées dans le cadre de programmes sylvicoles. Bien que les forêts se rajeunissent en règle générale naturellement, il est nécessaire en de nombreux endroits d'orienter la croissance des jeunes forêts à l'aide de plantations complémentaires d'essences stabilisatrices.

L’exemple montre que des forêts protectrices intactes peuvent empêcher ou minimiser d’énormes dommages économiques. Même si tout ceci semble très lointain, nous devrions être conscients que notre société est de plus en plus fragilisée. Nous dépendons de plus en plus des infrastructures, des voies de transport et, surtout, de l’approvisionnement énergétique. Les forêts protectrices nous y aident. 

Vous trouverez ici les infos détaillées sur les secteurs reboisés dans le Jura.

Helvetia fait don de 10’000 arbres dans le Jura. Tous les autres arbres qui font l’objet d’un don de tiers via le passeport arbre sont plantés séparément dans le secteur «Sous le Rochet» au-dessous de Vellerat.

Recommander cette page