Votre navigateur n'est pas à jour

Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. Pour utiliser ce site web sans problème d'affichage, nous vous recommandons d'installer un nouveau navigateur (par exemple Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari ou Microsoft Edge).

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact





Forêt protectrice «Lucerne de 2020» (LU)

Forêt prtoectrice Canton de Lucerne Panorama

La forêt protectrice au «Canton de Lucerne 2020»

La loi sur les forêts impose aux cantons de délimiter leurs forêts protectrices en s’appuyant sur des critères objectifs. Ceux-ci se fondent sur les indications de dangers naturels (carte indicative des dangers) et les enjeux reconnus d’intérêt public tels que les agglomérations et les infrastructures importantes. Une forêt située entre une source de danger et un enjeu est considérée comme une forêt protectrice.

La délimitation des forêts protectrices est définie dans le plan directeur forestier et a force obligatoire pour les autorités.

Le canton de Lucerne différencie trois types de forêt protectrice:

  • Forêt protectrice particulière: protège d’un danger naturel en lien direct avec l’enjeu ou un cours d’eau pertinent pour l’enjeu.
  • Forêt protectrice contre les crues particulière: présente un rajeunissement difficile, car les surfaces sont rapidement envahies de mauvaises herbes, ce qui complique le développement de jeunes arbres. Une attention spécifique doit donc être prêtée au choix des arbres à abattre.
  • Forêt protectrice contre les crues: avec un mélange d’essences adapté, exerce une influence sur le régime des eaux et donc sur le débit des cours d’eau en cas de fortes précipitations.

Les forêts couvrent une surface d’environ 40’000 hectares dans le canton de Lucerne. Un cinquième de cette surface est considéré comme «forêt protectrice particulière» ou «forêt protectrice contre les crues particulière».

La forêt protectrice est un système de protection naturel qui agit en surface. Elle protège les personnes, les habitations, les agglomérations et les axes de circulation des chutes de pierre, des avalanches, des glissements de terrain, de l’érosion et des laves torrentielles. Une forêt protectrice empêche ces dangers naturels de survenir ou aide à les atténuer et donc à réduire les risques. Le réseau créé par les racines des arbres «arme» le sol, à l’instar du fer avec le béton. Les troncs retiennent les éboulis et les amas de roche. Il convient également de noter que le couvert freine les fortes précipitations, que les racines augmentent l’espace poral et donc la capacité de stockage des eaux pluviales.

Vous trouverez ici les infos détaillées sur les secteurs reboisés dans le secteur de Canton Lucerne.

Recommander cette page