Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact





Concours

Participez maintenant et gagnez!

Vers la question du jour

La forêt protec­trice «Toggen­burg» (SG)

La forêt protectrice Toggenburg panorama

Fôret protectrice à Toggenburg

La région forestière 5 de Toggenburg est marquée par les vallées de deux fleuves, la Thur et le Necker, et par de nombreux ruisseaux et petites vallées latérales. Un tiers du Toggenburg (14’775 ha) est boisé; 66% de cette surface est composée de forêts protectrices. Les principaux dangers naturels qui menacent la région sont les inondations, le bois d’embâcle et les coulées de boues, et, sur les hauteurs du Toggenburg, les avalanches.

Les forêts sont à 70% propriété privée (3’700 propriétaires de forêt) et sont souvent divisées en petites parcelles (environ 1.66 ha par parcelle). La petite taille des parcelles ainsi que la mauvaise accessibilité fréquente des forêts protectrices compliquent l’aménagement, ce qui, à son tour, a entraîné des retards dans leur entretien durant les dernières décennies. Aujourd’hui, les surfaces forestières ont trop de bois sur pied, sont sombres et fermées. En raison du manque de lumière, le rajeunissement fait défaut et les arbres de classe de petit diamètre sont sous-représentés.

C’est pourquoi ces surfaces doivent être rajeunies afin qu’elles puissent jouer leur rôle de forêt protectrice. Lorsqu’il s’agit de sols glaiseux et argileux, les sapins constituent l’essence la mieux adaptée pour consolider le sol en raison de leurs racines profondes et fournies, ce qui contribue à augmenter leur capacité d’emmagasinement.

Dans beaucoup de contextes, la plantation d’arbres fait figure de simple impulsion pour favoriser le rajeunissement naturel. Le recours à différentes essences doit permettre de recréer une forêt adaptée à la région. L’engagement d’Helvetia vient soutenir efficacement le rajeunissement essentiel des forêts protectrices du Toggenburg. Les 10’000 arbres seront plantés dans les zones ci-dessous.

Vous trouverez ici les infos détaillées sur les secteurs reboisés dans Toggenburg.

Helvetia fait don de 10'000 arbres dans tout le secteur du Toggenburg. Tous les autres arbres qui font l'objet d'un don de tiers via le passeport arbre sont plantés séparément dans le secteur de Ölstein.

Recommander cette page