Votre navigateur n'est pas à jour

Vous utilisez Microsoft Internet Explorer. Pour utiliser ce site web sans problème d'affichage, nous vous recommandons d'installer un nouveau navigateur (par exemple Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari ou Microsoft Edge).

Je suis intéressé par
?
La recherche n'est pas disponible pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement.
N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact

Forêt protectrice «Valais Central» (VS)

Forêt protectrice Valais Central panorama

Forêt protectrice dans le «Valais Central»

Au regard des conditions de terrain prédominantes et de la densité d’utilisation dans la zone cantonale (zone urbaine, voies de circulation), la fonction protectrice de la forêt est déterminante pour le Valais. 87% des forêts jouent un rôle essentiel dans la prévention contre les dangers naturels.
Ainsi, seule une forêt protectrice adaptée au site, étagée, dynamique et structurée peut satisfaire aux exigences qui lui sont posées en matière de couverture contre les dangers naturels. Des actions régulières d’entretien − environ 15 à 30 fois moins coûteuses que des mesures de sûreté techniques (paravalanches ou filets contre les chutes de pierres) – permettent à la forêt de remplir sa fonction protectrice.

Le rajeunissement naturel de nombreuses forêts protectrices (notamment dans les régions montagneuses) s’étend sur un très long laps de temps car la période de végétation est courte. Le recrû ne prend souvent qu’une forme très clairsemée. En outre, il faut plusieurs décennies pour qu’un arbre puisse assurer sa fonction protectrice.
La plantation doit compléter le rajeunissement naturel, donnant lieu à long terme à une forêt protectrice étagée, à la biodiversité riche (notamment plantation complémentaire via les Douglas). Celle-ci peut globalement avoir un effet protecteur et contribuer de façon déterminante à la promotion de la biodiversité.

Afin d’atteindre ces objectifs, il est nécessaire de protéger les jeunes plants – sapins blancs notamment, résistants aux bostryches, aux tempêtes et au climat (bon ancrage des racines/racines pivotantes) – de l’abroutissement. La protection contre l’abroutissement s’effectue à l’aide de paniers grillagés fixés avec trois pivots, ce qui assure une croissance sans entrave des jeunes arbres.

Les phases de transformation (vieillissement, destruction) font également partie du développement naturel de la forêt. Le maintien d’un processus de rajeunissement constant permet de garantir la fonction protectrice de la forêt en dépit des dangers potentiels (tempêtes, p. ex.).

Grâce à l’engagement d’Helvetia en faveur des forêts protectrices, 10 000 arbres doivent être plantés dans trois forêts protectrices différentes à travers le canton du Valais. Le rajeunissement de ces forêts s’en trouvera ainsi renforcé et leur fonction protectrice sera préservée durablement, de façon à offrir également aux générations futures une barrière suffisante contre les dangers naturels.

Les domaines:

  • Salins
  • Le Sé
  • La Garde

Vous trouverez ici les infos détaillées sur les secteurs reboisés dans le canton Valais Central.