Les cookies et les cookies tiers sont activés sur cette page afin de vous offrir le meilleur service possible et de vous fournir des informations et des offres. En utilisant les pages Internet de Helvetia, vous acceptez et consentez le traitement de données par Helvetia. Pour plus d'informations - y compris comment désactiver les cookies - voir la politique en matière de protection des données.

  • Je suis intéressé par
    Veuillez vérifier votre connexion Internet
    Malheureusement, nous n’avons trouvé aucune entrée correspondante.
    N’hésitez pas à nous contacter. Au formulaire de contact










Avoirs de prévoyance - financement encouragé

En Suisse, être propriétaire de son propre logement revêt une grande importance. C’est pourquoi l’Etat encourage l’acquisition et la construction d’un logement pour ses propres besoins. Vous pouvez utiliser de façon ciblée les capitaux de prévoyance pour le financement de votre propre logement.

Un encouragement par l'Etat

La loi fédérale sur l’encouragement à la propriété du logement autorise l’utilisation des avoirs de la prévoyance professionnelle (LPP) pour le financement d’un logement pour ses propres besoins. L’institution de prévoyance de votre employeur vous renseignera quant à votre avoir de libre passage. Vous décidez ensuite vous-même de quelle manière vous utiliserez les moyens financiers à votre disposition.

Un retrait anticipé

Une partie de l’avoir de vieillesse peut être retirée de façon anticipée pour le financement du logement souhaité. Le versement anticipé est soumis aux impôts et influe sur les prestations de prévoyance. Il entraîne des diminutions de prestations à la retraite, en cas d’invalidité et en cas de décès qui peuvent toutefois être compensées de manière adaptée. Contactez-nous!

Une alternative: la mise en gage

Le capital de prévoyance peut également être mis en gage et pris en compte aux conditions du taux d’intérêt plus avantageux d'une première hypothèque. Sont nécessaires à cet effet des fonds propres disponibles d’au moins 20% ainsi qu’un amortissement au moyen d'une police d’assurance vie couvrant également le risque en cas de décès, ramenant l’engagement à 65% de la valeur vénale. Dans ce cas, la libération des primes en cas d’incapacité de gain devra être incluse.

Fonds propres

La part minimale de fonds propres qui ne proviennent pas de l’avoir du 2e pilier (retrait anticipé et mise en gage) s’élève à 10%.

Recommander cette page